"Areva a fourni de la prospérité et des dividendes à la France", rappelle son coordinateur CFDT

Jean-Pierre Bachmann est coordinateur CFDT chez Areva. S’il reconnait les difficultés de son groupe, il rappelle que le fleuron nucléaire a connu dix ans de bénéfices et a participé à la prospérité de la France.

Partager

L'Usine Nouvelle - Areva vient de suspendre ses prévisions financières pour 2015 et 2016. L'aviez-vous vu venir ?

Jean-Pierre Bachmann - Au regard des résultats du premier semestre, nous n’avions pas perçu de nouveaux éléments qui auraient pu améliorer les tendances passées. Au contraire, des difficultés sont survenues dans des activités où nous n’avions pas de problèmes. C’est un effet différé de Fukushima et de la crise. Nous avions des contrats long terme qui arrivent à échéance. Ils sont renégociés dans des conditions moins favorables. Et nous avons des problèmes sur la fourniture d’équipements en France car le grand carénage (NDLR : plan de prolongation de la durée de vie des réacteurs) est repoussé, notamment sur la centrale du Blayais.

La presse évoque une injection de deux milliards d’euros dans Areva et la création d’une société de défaisance pour éliminer les actifs dits "pourris". Avez-vous été alerté sur ces sujets ?

Non, on l’apprend et on ne comprend pas. Philippe Varin n’est pas encore entré au Conseil d’Administration et il y aurait déjà un plan stratégique ? Si c’est le cas, il doit être présenté lors de notre comité de groupe début décembre. Et parler d’actifs pourris, c’est fort ! Est-ce qu’une activité qui a fait des bénéfices pendant dix ans et connait des difficultés depuis six mois est un actif pourri ? C’est quoi un actif pourri ? L’Etat nous a demandé d’aller dans le sens de la transition énergétique et de nous diversifier. Mais les activités dans les renouvelables ne sont pas mûres et nous avons du mal à en tirer des bénéfices. C’est ça un actif pourri ? Pour nous, l’activité éolienne est prometteuse et nous y décrochons des projets.

Comment accueillez-vous l’arrivée de Philippe Varin à la tête du groupe ?

Pierre Blayau était connu pour les restructurations. Philippe Varin aussi. Nous savons que nous allons passer par une étape difficile. Redresser une entreprise qui va mal est normal, mais il ne faut pas oublier qu’Areva a fourni de la prospérité et des dividendes à la France. Philippe Varin n’est pas du nucléaire mais il doit aussi nous juger sur notre savoir-faire et notre histoire. Nous savons qu’il aime la Chine. Nous voulons bien travailler avec la Chine, mais on ne veut pas y transférer tout notre savoir-faire. Nous n’avons rien contre la croissance de la Chine mais nous ne voulons pas en être exclus.

Quelles sont vos propositions pour qu’Areva renoue avec la croissance ?

A la CFDT, nous nous interrogeons sur la façon dont des négociations ont été faite avec EDF. Est-ce normal qu’un contrat échu passe d’une situation bénéficiaire à une perte après sa renégociation comme c’est le cas dans le retraitement ? On dit que les relations entre Areva et EDF se sont apaisées mais c’est normal si nous avons cédé sur tout. Peut-être aurions-nous dû nous battre plus.

Propos recueillis par Ludovic Dupin

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 18/01/2023 - CDI - Aix-en-Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - COBAN

Fourniture et travaux de pose et de dépose de signalisation spécifique

DATE DE REPONSE 23/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS