Area Franceram devient Groupe céramique de France

Les deux usines françaises de l'italien Area Franceram, l'une à Châteauroux (Indre) et l'autre à Forbach (Moselle), sont reprises par des investisseurs en contact avec le Moyen-Orient. 3,8 millions d'euros sont investis pour les moderniser.

Partager
Area Franceram devient Groupe céramique de France

Le fabricant de carrelages Area Franceram (ex-Cerabati) a été repris le 30 octobre par deux investisseurs Italo-libyens et un Tunisien à la barre du tribunal de commerce de Châteauroux (Indre). L'entreprise rebaptisée Groupe céramique de France perd 33 postes sur 152 à Châteauroux (Indre) et 3 sur 67 à Forbach (Moselle). L'entreprise avait déjà supprimé une quarantaine de postes durant l'année 2012 par des départs volontaires et des fins de CDD. Les deux sites industriels, qui produisent des carrelages, des faïences et des tuiles sous les marques Terres de Grès, Grès d'Artois et Cerabati sont conservés.

Contrôlée par l'industriel italien Francesco Borgomeo, la PMI était en redressement judiciaire depuis le 11 juin, suite à l'échec, entre autres, de sa tuile photovoltaïque, pour laquelle 3 millions d'euros avaient été investis, sans parvenir à une production pérenne. Sur son dernier chiffre d'affaires publié en 2011, Area Franceram avait enregistré 23 millions d'euros de ventes et un résultat net négatif de 8 millions d'euros.

Au tribunal, les repreneurs ont apporté la garantie d'injecter 3,8 millions d'euros dans la modernisation des usines. Ils ont aussi fait état de contacts avec le marché de la construction au Moyen-Orient, en particulier au Qatar, où se jouera la coupe du monde de football 2022.

Stéphane Frachet

0 Commentaire

Area Franceram devient Groupe céramique de France

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS