Quotidien des Usines

ArcelorMittal supprime près de 600 emplois à Gandrange

, ,

Publié le

Le groupe sidérurgiste va fermer l'aciérie et le train à billettes de l'usine mosellane en avril 2009. Les ouvriers devraient être reclassés dans d'autres sites du groupe en Lorraine et au Luxembourg

ArcelorMittal supprime près de 600 emplois à Gandrange

La direction du groupe sidérurgiste a confirmé mercredi un plan de restructuration du site de Gandrange (Moselle) devant le comité d'entreprise extraordinaire. L'aciérie électrique et le train à billettes de l'usine fermeront leurs portes en avril 2009. Au total, 595 postes sur les 1 000 que compte le site seront supprimés. Les salariés concernés devraient se voir proposer des reclassements dans les usines du groupe à Florange (Moselle) et au Luxembourg, affirme ArcelorMittal dans un communiqué.

« Nous avons 400 emplois disponibles dans les usines du groupe situées dans le bassin d'emploi lorrain et luxembourgeois. Ces emplois serviront à reclasser les ouvriers de Gandrange qui bénéficieront, chacun, d'une solution individualisée», a confirmé le directeur général d'ArcelorMittal France, Daniel Soury-Lavergne.

Par ailleurs, le groupe va accentuer ses efforts sur le site de Florange. Le budget d'investissement doit y augmenter de 60 % pour atteindre 65 millions d'euros en 2008, afin de « renforcer l'efficacité et les perspectives d'avenir du site».

L'intersyndicale (CFDT, CGT et CCE-CGC) a rejeté le plan. « C'est l'existence de tout le site qui est en cause », critiquent les syndicats dans un communiqué, pour qui Gandrange est « industriellement viable si on lui laisse le temps nécessaire ».

Considérant qu'ArcelorMittal « n'a pas fait son devoir », les organisations critiquent la mauvaise gestion du personnel et des compétences sur le site ainsi que la « carence de gros investissements ». Le comité d'entreprise a chargé le cabinet Syntex de la réalisation de sa propre expertise sur la viabilité économique de l'usine.

Les salariés prévoient de manifester le 24 janvier devant le siège d'ArcelorMittal au Luxembourg. L'usine de Gandrange avait été rachetée en 1999 pour 1 franc symbolique par Lakshmi Mittal, devenu depuis le numéro un mondial de l'acier.

Solène Davesne


 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte