ArcelorMittal : salaires en baisse de 14 % dans la Meuse

L'usine ArcelorMittal de Contrisson dans la Meuse est bloquée par un mouvement de grève. Les salariés contestent la suppression d'une prime.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

ArcelorMittal : salaires en baisse de 14 % dans la Meuse
ArcelorMittal

Tandis que l’occupation du site de Florange (Moselle) où les hauts-fourneaux sont maintenus à l’arrêt par le groupe, une autre usine d’ArcelorMittal est paralysée par un conflit social.

Depuis le début de la semaine l’usine de Contrisson dans la Meuse, spécialisée dans la production de tôle pour la construction, qui emploie 300 salariés, est bloquée par les grévistes. A l’origine du mouvement la volonté de la direction de supprimer une prime, représentant environ 14 % du salaire des ouvriers.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un dialogue social difficile

L’argument du groupe pour justifier sa décision repose sur le fait que cette prime avait été instaurée pour compenser le fait que les salariés, postés en 5X8, étaient appelés à travailler certains week-ends, ce qui n’est plus le cas actuellement.

Pour les salariés cette prime est une composante du salaire depuis 1997. Le dialogue social est donc difficile. Au delà de ce contentieux factuel, c’est l’inquiétude quant à la pérennité du site qui est la cause du mouvement. "Quand il a racheté nos activités, Mittal ne s’est pas caché vouloir fermer les usines continentales, et il le fait à petit feu", rappelle un syndicaliste CGT.

La division "construction" du groupe emploie environ 1 000 salariés en France dont le deux tiers en Meuse répartis sur trois sites.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS