Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

ArcelorMittal Méditerranée poursuit la modernisation de son unité de Fos-sur-Mer

, , , ,

Publié le

Le sidérurgiste a investi 1 milliard d'euros depuis 2000 dans son usine d'aciers de spécialité à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). En 2014, 40 millions d'euros viennent s'y ajouter.

ArcelorMittal Méditerranée poursuit la modernisation de son unité de Fos-sur-Mer
Site ArcelorMittal de Fos-sur-Mer
© ArcelorMittal

"L'amélioration de la compétitivité du site implique des travaux permanents pour accroître les performances de l'outil, augmenter la production, réduire son impact environnemental tout en optimisant les coûts. En 2014, nous prévoyons 40 millions d'euros d'investissements sur l'usine de Fos-sur-Mer", explique Joao Félix da Silva, directeur d'ArcelorMittal Méditerranée qui comprend également l'unité de Saint-Chély-d'Apcher (Lozère).

Trois principaux chantiers sont programmés dans l’usine d'aciers de spécialité de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Le premier concerne la poursuite de la réfection des fours de la cokerie et l'amélioration de la désulfuration des gaz. Le deuxième entraînera le remplacement de tous les brûleurs du train à bandes. Enfin, le deuxième haut-fourneau, réalisé en 2011, sera équipé d'une chaîne de traitement du laitier, un coproduit valorisé auprès des cimenteries. Le projet avait été décalé au moment de la construction du haut-fourneau en raison de l'environnement économique difficile de l'époque.

En 2014, ArcelorMittal Méditerranée prévoit une production de 4 millions de tonnes. "Par rapport au contexte européen du marché, je suis dans un optimisme prudent", souligne le directeur.

Renouvellement d'effectif

Le groupe prévoit de recruter 176 personnes en CDI sur le site de Fos-sur-Mer qui compte 2 500 salariés. "Les deux-tiers concernent la production, le tiers la maintenance, explique Richard Pagnon, le directeur des ressources humaines. Depuis huit ans, nous avons embauché 1 200 collaborateurs, soit près de la moitié de l'effectif, en vue d'anticiper sur les vagues de départs en retraite. Nous recrutons principalement sur le grand Sud." En 2014, 8,6 millions d'euros seront consacrés à la formation. "Un effort sans précédent, équivalent à 57 heures de formation par an et par personne", insiste Joao Félix da Silva.

Jean-Christophe Barla

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle