ArcelorMittal investit 15 millions d’euros à Bourg-en-Bresse

ArcelorMittal va investir sur son site de Bourg-en-Bresse (Ain) afin d’augmenter ses capacités de production. Le sidérurgiste profite à plein d’un contrat passé l’an dernier avec l’ingénieriste Technip.

Partager
ArcelorMittal investit 15 millions d’euros à Bourg-en-Bresse

A peine le coup de projecteur sur Florange est-il éteint, à la faveur de la visite présidentielle lundi 24 novembre, qu’ArcelorMittal annonce un nouvel investissement. Il concerne le site de Bourg-en-Bresse (Ain) du sidérurgiste, spécialisé dans les câbles métalliques et les fils d'acier : 15 millions d’euros vont y être investis pour acquérir un nouveau four de traitement thermique et un nouveau laminoir.

Pourquoi augmenter les capacités de production sur ce site ? Afin de répondre à la demande soutenue de l’ingénieriste Technip, qui produit notamment des conduites flexibles pour l’industrie pétrolière et gazière. Depuis septembre 2013, ArcelorMittal fournit à ce groupe du CAC40 des aciers haute performance et haute résistance qui servent à armer ces gaines flexibles, déployées ensuite en eaux profondes pour le transport des hydrocarbures et les plates-formes offshore.

La haute valeur ajoutée érigée en stratégie

Il faut croire que ce contrat de fourniture est un succès : sa durée initiale de cinq ans est prolongée de deux ans. Le contrat passé entre les deux industriels s’élève à plus de 200 millions d’euros, ce qui en fait le plus important contrat européen pour les activités fils du sidérurgiste. Au contrat commercial tout juste étendu, s’ajoute également un contrat de recherche et d’innovation, qui pourrait conforter encore l’activité de Bourg-en-Bresse.

Cette annonce d’investissement intervient alors qu’ArcelorMittal s’apprête à embaucher 30 personnes en CDI, une première depuis 2008, sur l’usine de Florange (Moselle). Le site mosellan tiré par la demande d’Usibor, le nouvel acier léger destiné à l’automobile, a déjà engrangé pour 146 millions d’euros d’investissements ces deux dernières années, sur un plan de 180 millions d’euros sur cinq ans.

Bourg-en-Bresse, Florange : deux exemples qui semblent prouver que les produits sidérurgiques à haute valeur ajoutée peuvent trouver leur place dans l’industrie hexagonale. C’est en tout cas ce que la direction du groupe veut prouver, même si les effectifs du sidérurgiste en France sont toujours orientés au global à la baisse.

Olivier James

0 Commentaire

ArcelorMittal investit 15 millions d’euros à Bourg-en-Bresse

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS