ArcelorMittal Florange : les annonces restent en suspens

Interrompu dès la confirmation du maintien à l’arrêt des installations mosellanes, le comité d’entreprise d’ArcelorMittal Florange s’est poursuivi par une rencontre en préfecture de Metz. Des annonces présidentielles sont attendues en fin de semaine.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

ArcelorMittal Florange : les annonces restent en suspens
ArcelorMittal

Délocalisé à Metz, compte tenu du blocage des Grands Bureaux, le comité d’entreprise d’ArcelorMittal Florange (Moselle) s’est soldé en fin de matinée par une rencontre en préfecture de Metz entre les représentants de la CGT, de FO et de la CFE-CGC – et Eric Pierrat, commissaire à la réindustrialisation de la Lorraine. Venus exiger le redémarrage du haut-fourneau P6, les syndicalistes ont pris connaissance d’une réunion hier soir entre Nicolas Sarkozy et François Fillon pour peaufiner des annonces imminentes. Les trois délégués présents – la CDFT ayant refusé de participer au comité d’entreprise – ont développé les arguments économiques plaidant en faveur d’un redémarrage rapide.

« Avec 3,750 tonnes d’acier en commande, Florange a pratiquement atteint le seuil de 3,8 millions de tonnes au-delà duquel la direction promettait le redémarrage. Or, elle nous a confirmé en comité d’entreprise l’importation de brames en provenance de Russie », rappelle François Pagano, représentant de la CFE-CGC.
« Le site coûte plus cher à l’arrêt qu’en fonctionnement », souligne Walter Broccoli, secrétaire général de Force ouvrière. Pour la CGT, Yves Fabbri présente le redémarrage des installations comme une nécessité intérêt général et national. A Florange, où l’accès au site reste bloqué, les salariés promettent des opérations coup de poing dans l’attente d’annonces présidentielles supputées d’ici à vendredi.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS