Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

ArcelorMittal poursuit ses emplettes avec l'indien Essar Steel

, , , ,

Publié le , mis à jour le 29/10/2018 À 08H47

Le sidérurgiste indien Essar Steel, lourdement endetté, a choisi ArcelorMittal et le japonais Nippon Steel & Sumitomo Metal comme candidats finaux en vue de sa reprise dans le cadre d'une offre commune, a annoncé le 26 octobre le numéro un mondial de la sidérurgie. Un projet de 6 milliards d'euros.

ArcelorMittal poursuit ses emplettes avec l'indien Essar Steel
Le sidérurgiste indien Essar Steel, lourdement endetté, a choisi ArcelorMittal et le japonais Nippon Steel & Sumitomo Metal comme candidats finaux en vue de sa reprise dans le cadre d'une offre commune, a annoncé vendredi le numéro un mondial de la sidérurgie. /Photo d'archives/REUTERS/David W Cerny/File Photo
© David W Cerny

Qui arrêtera Arcelor Mittal? Le géant européen et numéro un mondial de la sidérurgie est déjà en cours de s’offrir Ilva, le numéro un italien de l’acier. Vendredi 26 octobre, il a par ailleurs annoncé que le sidérurgiste indien Essar Steel, lourdement endetté, l'avait choisi avec le japonais Nippon Steel & Sumitomo Metal comme candidats finaux en vue de sa reprise dans le cadre d'une offre commune.

Un projet de 6 milliards d'euros. Car dans le cadre de cette opération, un total de 420 milliards de roupies (5,04 milliards d'euros) sera versé au titre de la dette d'Essar Steel, ainsi qu'un investissement supplémentaire de 80 milliards de roupies, a déclaré ArcelorMittal dans son communiqué. "ArcelorMittal détiendra la majorité du capital et Nippon Steel, une participation à peu près égale", a précisé un porte-parole du groupe japonais.

Doubler la production d'Essar Steel

Les deux candidats à la reprise comptent porter la production d'Essar Steel à 8,5 millions de tonnes par an, contre 6,5 millions de tonnes actuellement, avant de passer celle-ci à 15 millions de tonnes par an à l'avenir, ont-ils dit sans plus de précision sur le calendrier.

Cette annonce intervient au lendemain de la présentation d'une offre surprise des fondateurs d'Essar Steel qui proposaient de verser 543,89 milliards de roupies aux créanciers du sidérurgiste indien pour régler la dette et permettre à la société de sortir de la procédure de faillite. Les fondateurs d'Essar - la famille Ruia - ont tenté de conserver les actifs sidérurgiques, d'abord via une participation minoritaire dans le consortium dirigé par VTB, Numetal, candidat au rachat d'Essar Steel, et par la suite dans le cadre d'une offre indépendante de dernière minute jeudi.

Une première en Inde

C'est la première fois que des multinationales participent à une telle opération sur le marché indien de la sidérurgie, en pleine croissance, sans aucun partenaire local.

ArcelorMittal et Nippon Steel étaient notamment en concurrence dans ce dossier avec la banque russe VTB, le groupe minier Vedanta Resources et JSW Steel.

 

avec Reuters (Promit Mukherjee à Bombay, Yuka Obayashi à Tokyo et Tanvi Mehta à Bangalore, Claude Chendjou pour le service français)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle