ArcelorMittal baisse les feux à Florange

Partager

Social. Après un premier semestre correct, les mauvaises nouvelles s’accumulent sur le site ArcelorMittal de Florange (Moselle), qui annonce simultanément une forte réduction de son activité Packaging (boîtes de conserves et emballages de boissons) et la prolongation de l’arrêt du haut-fourneau P3 mis en sommeil en juin dernier suite à une chute des commandes.

La division packaging, qui a déjà suspendu son activité durant une semaine en juillet et en août, passe de quatre à trois ses équipes de production, demande à ses 550 salariés de solder leurs congés et récupérations pour cesser l’activité le vendredi et annonce la non-reconduction de quelque 80 contrats d’intérim.

« Nous n’avions jamais vécu une telle situation. En l’espace de quelques semaines, les commandes se sont écroulées de 50 % », témoigne Edouard Martin, délégué CFDT du comité central d’entreprise. La direction explique cette chute par la sécheresse printanière qui a réduit la demande de boîtes de conserves des producteurs de légumes, par la fixation dorénavant trimestrielle des prix qui aurait conduit les clients à un sur-stockage préventif et par la concurrence d’aciers turcs.

La demande de chômage partiel déposée par la direction ce vendredi risque de concerner à terme le site de Florange tout entier. La filière liquide se trouve en effet affectée non seulement par l’arrêt du P3, qui se prolongera au moins jusqu’en janvier prochain, mais aussi, par la baisse d’activité du haut-fourneau P6, qui fonctionne aujourd’hui à moins de 75 % de ses capacités.

« Cette situation est inadmissible, car tandis que les sites de Florange et de Liège tournent au ralenti, ceux de Dunkerque et de Gand fonctionnent à plein régime. ArcelorMittal n’investit plus à Florange depuis plusieurs années et nous reproche des frais fixes supérieurs aux autres sites, alors qu’ils sont calculés sur un taux d’activité lui-même en baisse. Nous retrouvons-là la logique qui a servi à tuer le site de Gandrange », dénonce Edouard Martin, qui annonce une prochaine mobilisation.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS