L'Usine Matières premières

ArcelorMittal aurait confirmé la fermeture des hauts fourneaux de Florange

, , , ,

Publié le

[ACTUALISE] - Selon les informations parues ce 27 septembre dans le journal Libération, l’Etat travaillerait tout de même sur un projet de reprise pour un euro symbolique.

ArcelorMittal aurait confirmé la fermeture des hauts fourneaux de Florange © D.R.

D’après le journal, la direction aurait confirmé au gouvernement son intention de fermer de manière définitive les deux hauts fourneaux P3 et P6 de l'aciérie de Florange en Lorraine.

Cette révélation intervient le jour où le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg doit se rendre sur le site et quelques jours avant la tenue d’un comité central d’entreprise prévu pour lundi prochain.

Les deux hauts fourneaux sont à l’arrêt depuis juin et octobre 2011. Ils emploient 550 des 2 800 salariés du site lorrain.

Reste que l’Etat n’entendrait pas lâcher le site de cette manière. Selon le journal, "le gouvernement est, depuis trois semaines, en négociations avancées pour obtenir de Mittal qu'il accepte de céder la +filière chaude+ (hauts fourneaux et aciérie) pour l'euro symbolique".

Le groupe accorderait alors un délai de plusieurs mois au cours desquels l’Etat aurait la charge de trouver un repreneur.
Le groupe d’acier voudrait lui conserver la filière froide de transformation du métal produit localement.

Surprise chez les syndicats

Reste que selon le journal rien n’a encore été conclu. Durant la campagne électorale, François Hollande aujourd’hui président de la République avait promis de forcer les grands groupes à céder les sites industriels qu’ils veulent fermer.

Du côté des syndicats, cette révélation surprend. "Il est urgent d'attendre et d'écouter ce qu'a à nous dire Arnaud Montebourg, a déclaré à l'AFP Walter Broccoli, responsable Force ouvrière. Nous, on souhaitait que tout le site intégré soit repris. Aujourd'hui, on se retrouve avec une annonce dans un journal, alors qu'hier encore, rien ne filtrait du cabinet du ministre: on est surpris".

"Je ne sais pas où Libération a eu son info. Mais ça fait un an que nous disons que les hauts-fourneaux risquent de fermer, et personne ne nous croyait. On n'est pas vraiment surpris mais il faut voir si Arnaud Montebourg confirme ou infirme, a expliqué à l'AFP un responsable CFDT, Jacques Minet. Tant que le nouvelle n'est pas tombée, on est encore dans l'espoir".

Les syndicalistes craignent une annonce de la fermeture définitive des hauts-fourneaux lors d'un comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire convoqué lundi matin au siège français du groupe à Saint-Denis (Seine-Saint Denis). L'ordre du jour ne comporte qu'un seul point: "information sur la situation économique et industrielle d'Arcelor Mittal Atlantique et Lorraine".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte