Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Arcelor s'accroche à Dofasco

Publié le

Le groupe européen a surenchéri sur l'offre de Thyssenkrupp.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Ce n'est pas un secret : pour Arcelor, une implantation industrielle solide en Amérique du Nord est un enjeu majeur. La décision du sidérurgiste européen de relever, l'avant veille de Noël, son offre sur la canadien Dofasco, qui livre notamment les constructeurs d'automobiles américains, n'est pas une surprise. En valorisant Dofasco à 3,65 milliards d'euros, Arcelor a surrenchéri sur l'offre amicale déposée le 28 novembre 2005 par Thyssenkrupp (3,5 milliards d'euros). Un nouvel épisode de la lutte engagée par les deux sidérurgistes pour s'emparer du canadien, puisqu'Arcelor avait ouvert les enchères en lançant une OPA « non sollicitée » de 3,2 milliards d'euros.

Dofasco, basé à Hamilton (Ontario), avec ses 5 millions de tonnes d'acier produits chaque année, dont un tiers pour les Etats-Unis, est une cible de choix pour les deux sidérurgistes européens attirés par le marché nord-américain. Le feuilleton n'est donc pas terminé, d'autant que l'offre de ThyssenKrupp expire le 10 janvier. La nouvelle offre d'Arcelor, envoyée aux actionnaires le 30 décembre 2005, est valable jusqu'au 8 février.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle