Aramco doublé par Apple après un recul de 44,4% de ses résultats 2020

Aramco a annoncé le 21 mars une réduction de ses investissements après une chute de 44,4% de son bénéfice net en 2020, la pandémie de coronavirus ayant pesé sur la demande et les cours du brut. La compagnie pétrolière saoudienne est supplantée par Apple au rang d'entreprise réalisant le plus gros bénéfice au monde.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Aramco doublé par Apple après un recul de 44,4% de ses résultats 2020
Aramco a déclaré dimanche prévoir de réduire ses investissements après une chute de 44,4% de son bénéfice net en 2020, la pandémie de coronavirus ayant pesé sur la demande et les cours du brut. /Photo d'archives/REUTERS/Maxim Shemetov

Le géant pétrolier public saoudien n'est plus l'entreprise qui réalise le plus important bénéfice mondial. Apple a supplanté la compagnie pétrolière saoudienne, tant en termes de capitalisation boursière (1820 milliards de dollars, avec un exercice clos en septembre) que sur le montant de ses profits (57,4 milliards de dollars). Aramco a dégagé en 2020 un bénéfice net de 183,76 milliards de riyals (49 milliards de dollars) au cours de l'exercice au 31 décembre, contre 330,69 milliards de riyals un an plus tôt.

Aramco réduit ses investissements

Affecté par la chute des cours du pétrole et par la baisse de la demande, Aramco a décidé de ramener le niveau de ses investissements à quelque 35 milliards de dollars, contre 40 à 45 milliards de dollars prévu initialement, précise-t-il dans un communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Pour ce qui est de l'avenir, notre stratégie à long terme visant à optimiser notre portefeuille de pétrole et de gaz est sur la bonne voie", a déclaré Amin Nasser, directeur général de Saudi Aramco dans le même communiqué. "A mesure que l'environnement macroéconomique s'améliore, nous constatons une reprise de la demande de pétrole en Asie et des signes positifs ailleurs", a-t-il ajouté.

(Avec Reuters, contribution de Yousef Saba, version française Jean-Michel Bélot)

PAR LA RÉDACTION

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS