Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Aramco, quand l'entrée en Bourse du siècle se dégonfle

Myrtille Delamarche , , ,

Publié le

Analyse Annoncée en grande pompe en janvier?2016, l’introduction en Bourse la plus massive de l’histoire – 100 milliards de dollars pour 5% du capital de Saudi Aramco – accumule retards et déceptions.

Aramco, quand l'entrée en Bourse du siècle se dégonfle
L'ouverture de capital (5% en Bourse) de Saudi Aramco s'avère plus compliquée que prévu.

Prévue initialement en 2018, la cotation d'Aramco ne devrait finalement pas intervenir avant 2019. Le géant pétrolier saoudien tergiverse. Après avoir fait saliver les places boursières du monde entier avec une cotation secondaire, Aramco envisagerait la possibilité de s’en tenir à une cotation principale sur le Tadawul, la Bourse saoudienne. La bataille fait pourtant rage entre Londres et New York pour l’accueillir. Le London Stock Exchange était prêt à créer un nouveau marché sur mesure pour permettre à Aramco de déroger au seuil minimum de 25% de flottant sur son premier marché. Tokyo, Hongkong, Singapour et Toronto ont tenté leur chance, sans succès.

Le premier pétrolier mondial traîne les pieds, aussi, pour faire valider ses réserves d’or noir, tout en insistant sur une valorisation fixée à 2000 milliards de dollars (1 620?milliards d’euros) par le prince héritier Mohammed ben Salman, que d’aucuns jugent élevée. Aramco a tout de même fini par confier un audit de ses réserves à deux cabinets américains – Gaffney, Cline et associés (groupe Baker Hughes) et DeGolyer et MacNaughton. Les résultats ne sont pas connus, mais les réserves en question se situeraient entre 260 et 265 milliards de barils (15% des réserves prouvées mondiales).

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle