Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Saudi Aramco assure n'avoir manqué aucune livraison de pétrole après les attaques de drones

, , , ,

Publié le , mis à jour le 23/09/2019 À 06H49

Saudi Aramco continue de rassurer ses clients. Le 21 septembre, la compagnie pétrolière a assuré n'avoir manqué aucune livraison après les attaques de drones contre deux installations majeures en Arabie saoudite.

Saudi Aramco assure n'avoir manqué aucune livraison de pétrole après les attaques de drones
Le gisement d'Abqaiq du groupe pétrolier saoudien Aramco fait partie des deux sites visés par les attaques. /Photo prise le 20 septembre 2019/REUTERS/Hamad l Mohammed
© Hamad I Mohammed

Une semaine après les attaques contre deux installations pétrolières majeures d'Aramco, le directeur général de la compagnie saoudienne a annoncé samedi 21 septembre que les capacités de production seraient totalement rétablies d'ici la fin du mois et qu'aucune livraison n'avait été annulée ou différée.

"Pas une seule livraison annulée"

Dans un message adressé aux 70 000 salariés de la compagnie saoudienne, Amin Nasser se félicite également de la réaction rapide de sa compagnie sans laquelle, dit-il, les conséquences sur le marché mondial du pétrole auraient "bien plus dévastatrices".

"Pas une seule livraison à nos clients internationaux n'a été manquée ou annulée du fait de ces attaques, et nous continuerons de remplir notre mission consistant à fournir l'énergie dont le monde a besoin", écrit-il dans ce message que l'agence Reuters a pu consulter.

Le ministre saoudien de l'Énergie, le prince Abdelaziz ben Salman, avait déclaré mardi 17 septembre que l'Arabie saoudite avait puisé dans ses réserves pour tenir le rythme de ses livraisons.

La production pétrolière saoudienne amputée

Dans les heures qui ont suivi les attaques du 14 septembre contre les sites d'Abkaïk et de Khouraïs, la production pétrolière saoudienne a été réduite de moitié, amputée de 5,7 millions de barils par jour, soit 5% environ de la centaine de millions de barils de pétrole consommés chaque jour dans le monde.

"Dans des moments comme ceux-là, chaque seconde compte et si nous n'avions pas agi rapidement pour contenir les incendies et lancer des travaux de réfection rapide, l'impact sur le marché du pétrole et sur l'économie mondiale aurait été bien plus dévastateur", poursuit le directeur général d'Aramco.

Avec Reuters (Rania El Gamal avec Maher Chmaytelli à Dubaï; Henri-Pierre André pour le service français)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle