Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

AQUITAINERENAUDIN, UNE PME BASQUE BONDISSANTED'ici à 1999, la société, installée au coeur du Pays basque, va investir 100 millions de francs. Son objectif: devenir un interlocuteur des grands de la pharmacie européenne pour leurs fabrications de solutés injectables.

Publié le

Les entreprises citées

AQUITAINE

RENAUDIN, UNE PME BASQUE BONDISSANTE

D'ici à 1999, la société, installée au coeur du Pays basque, va investir 100 millions de francs. Son objectif: devenir un interlocuteur des grands de la pharmacie européenne pour leurs fabrications de solutés injectables.



C'est sûrement une exception dans l'industrie pharmaceutique nationale. Totalement inconnu en France, sauf des organisations comme Médecins sans frontières ou Pharmaciens sans frontières, qui lui commandent certains des médicaments qu'ils utilisent, le Laboratoire Renaudin réalise la quasi-totalité de ses 64millions de francs de chiffre d'affaires sur les marchés extérieurs. Principalement avec des ventes aux hôpitaux du Moyen-Orient, d'Afrique ou d'Europe centrale de quelque cinq cents spécialités génériques. Michel Korné, son P-DG, vient d'investir 45millions de francs pour doter l'entreprise, implantée à Itxassou, entre Cambo-les-Bains et Biarritz au coeur du Pays basque, d'une capacité de production quotidienne de 600000 ampoules de solutés injectables, parmi lesquelles des solvants pour antibiotiques, du glucose, de l'adrénaline, du chlorure de sodium ou de l'atropine. Avant 1999, 42 à 50millions de francs seront à nouveau investis pour développer des capacités de remplissage unitaire et une gamme de produits lyophilisés. Fondée en 1946 par le docteur Jacques Renaudin, un médecin-pharmacien venu s'installer à proximité des grands sanatoriums de Cambo-les-Bains, l'entreprise installée dans un hôtel du XVIIIe siècle s'est longtemps limitée à la production de pommades et de produits injectables de types sérums physiologiques et glucose. Lorsque, à la fin des années70, le docteur Jacques Renaudin prend sa retraite, il cède l'affaire à Michel Korné, qui dirige une société de courtage chimique et pharmaceutique avec laquelle il travaille en Afrique et en Asie anglophones. Les transformations apportées au Code de la santé publique vont accélérer le développement de Renaudin. En 1992, les certificats L 603, délivrés automatiquement aux entreprises exportatrices travaillant aux normes de la profession, sont supprimés. Ne pourront plus être vendus à l'exportation que les médicaments pourvus d'une "déclaration d'exportation", ou, mieux, d'une AMM (autorisation de mise sur le marché) délivrée par le ministère de la Santé. Le nouveau texte prévoit une période transitoire jusqu'au 20 juin 1995.

A mi-parcours de ses ambitions

Pour l'entreprise de Cambo-les-Bains, c'est l'heure d'une condamnation rapide et définitive ou celle d'une course effrénée. Aujourd'hui, Renaudin a été remis d'aplomb, douze AMM ont été obtenues depuis septembre 1994, et une centaine d'autres demandes sont en cours. Michel Korné souhaiterait disposer avant la fin de l'année d'un catalogue d'une quarantaine de produits enregistrés auprès de l'Agence française du médicament afin de proposer une gamme complète d'injectables. En visant, cette fois, aussi bien le marché hospitalier français que les appels d'offres du tiers monde, financés par le Fonds européen de développement ou la Banque mondiale. Le Laboratoire Renaudin estime être aujourd'hui à mi-parcours de ses ambitions. D'ici à la fin de cette décennie, Michel Korné veut doubler, en une ou deux étapes, ses capacités, en se dotant notamment d'enceintes stériles pour produire des produits lyophilisés et de nouvelles machines à remplissage unitaire et stérile ("à l'aiguille") pour des ampoules à col large et fond plat. Son pari: tous les grands laboratoires engagés dans l'aventure des génériques ne pourront ou ne voudront pas s'équiper des capacités correspondant à de fortes fluctuations de la demande de leurs clients. Alain JEMAIN



Une capacité de 120millions d'ampoules

Situation

Itxassou, sur la zone artisanale d'Errobi.

Superficie : 7300 mètres carrés sur un terrain de 2,5hectares.

Production : 120millions d'ampoules de solutés injectables (sauf antibiotiques). La totalité de la production est exportée.

Chiffre d'affaires au 31mars 1995 : 64millions de francs (50millions en 1993-1994).

Effectifs : 50 salariés permanents à Itxassou (production), auxquels s'ajoutent, lors des pointes, de 10 à 25 intérimaires. Et à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine (services commerciaux et export), 15salariés.

Investissements : 35millions de francs ont été investis de 1991 à 1993 dans l'achat du terrain et la construction du bâtiment, financés par un crédit-bail sur quinze ans fortement dégressif.

Depuis lors, 10millions de francs supplémentaires - autofinancés - ont permis l'acquisition de machines de remplissage. Et 10 autres millions sont prévus cette année pour de nouveaux équipements de conditionnement de détail et pour le mirage unitaire des ampoules en atmosphère contrôlée. De 1996 à 1999, un nouvel investissement de 42 à 50 millions de francs est programmé, notamment pour construire des salles blanches.



Un HEC passionné de pharmacie

Michel Korné P-DG

A 65 ans, Michel Korné, P-DG, ne songe pas un instant à dételer et moins encore à céder l'affaire qu'il a achetée en 1978. Arrivé de Roumanie après la guerre sans un sou vaillant, il décroche en 1951 le diplôme d'HEC. Sa carrière démarre alors dans une société d'import-export de produits chimiques et pharmaceutiques. Dans ce même domaine, il va avec un ami, créer une affaire. Aujourd'hui, il regrette que la législation fiscale ne soit pas plus libérale pour les transmissions d'entreprises au profit de leurs salariés. Son seul rêve: pérenniser son entreprise, qu'il voudrait porter au-delà de ce qui lui semble un seuil, 100millions de francs de chiffre d'affaires.

USINE NOUVELLE N°2510

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle