Aquarese investit 3 millions d’euros à Billy-Berclau

Spécialiste de la découpe jet d’eau, Aquarese fait construire un nouveau site de production à Billy-Berclau (Pas-de-Calais). La PME y investit 3 millions d’euros dans les équipements. Le bâtiment nécessitera un investissement de 7 millions d'euros porté par le groupe Shape technologies.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Aquarese investit 3 millions d’euros à Billy-Berclau
Aquarese fait construire un nouveau site de production à Billy-Berclau dont la livraison est prévue pour mai 2019.

Aquarese fait construire un bâtiment qui abritera l’ensemble de ses activités à Billy-Berclau, près de Lens (Pas-de-Calais). Cet investissement de 10 millions d’euros est motivé par la forte croissance de cette PME de 78 salariés, spécialiste de la découpe jet d’eau, qui a intégré le groupe américain Shape Technologies en 2016. L’investissement dans le bâtiment de 7 millions d’euros, qui sera livré en mai 2019, est porté par le groupe Shape. Aquarese y investit 3 millions d’euros dans de nouveaux équipements de production.
Cette nouvelle unité représente le double de la surface qu’elle occupe aujourd’hui à Billy-Berclau. Elle accueillera l’ensemble de ses activités existantes : conception et production de machines de jet d’eau à haute pression, réalisation de pré-séries industrielles... S’y ajouteront le service support du groupe pour toute l’Europe et le centre de démonstration européen de Flow, une autre entité américaine du groupe, présente dans l’industrie aéronautique.

C’est aussi le cas de la PME qui a étendu le champ de ses marchés. La technologie du jet d’eau à haute pression permet des usages variés (découpe, usinage, perçage, ébavurage...) qui trouvent des applications dans les marchés de l’automobile, de la défense et, de plus en plus donc, dans l’aéronautique. Une évolution rendue possible par les progrès de la technologie jet d’eau.

Depuis que l’entreprise du Pas-de-Calais a rejoint le groupe technologique américain, son activité a quasiment doublé, portée par la part croissante de l’export vers les Etats-Unis et l’Asie. Les perspectives sont les mêmes pour l’avenir : de 11 millions d’euros aujourd’hui, son chiffre d’affaires devrait atteindre "20 millions d’euros dans les deux ou trois ans", avance Patrick Dargent, cofondateur et toujours PDG d’Aquarese.

L’effectif, d’une quarantaine de salariés en 2016, en compte près de 80 actuellement et devrait être porté à 100 dans les prochaines années. "Nous avons recruté une quinzaine de personnes par an depuis trois an. Cela devrait se poursuivre au même rythme", indique Patrick Dargent, formé aux Arts et métiers et défenseur enthousiaste de l’industrie. L’entreprise recrute plusieurs profils qualifiés, de l’opérateur de machines à commande numérique à l’ingénieur.

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS