Après Volkswagen, Fiat Chrysler pourrait se retrouver au cœur d'un nouveau Dieselgate

L'Agence de protection de l'environnement américaine (EPA) accuse Fiat d'avoir truqué quelque 100 000 véhicules diesel entre 2014 et 2016. Le cours de bourse du constructeur italien a été suspendu à Wall Street après une chute de plus de 16%. L'EPA avait déjà épinglé Volkswagen en décembre 2015.

Partager

Après Volkswagen, Fiat Chrysler pourrait se retrouver au cœur d'un nouveau Dieselgate

Sommes-nous à l'aube d'un nouveau Dieselgate ? L'Agence de protection de l'environnement américaine (EPA) vient de publier des accusations contre Fiat Chrysler Automobiles (FCA). D'après le site CNBC, le constructeur italien n'aurait pas respecté le Clean Air Act, qui fixe les limites d'émissions des véhicules. Au total, 104 000 véhicules sont mis en cause, dont des Jeep Grand Cherokee de 2014, 2015 et 2016 et des pickups Dodge Ram 1500 à motorisation diesel, vendus aux Etats-Unis. FCA pourrait être passible de sanctions civiles et d'injonction pour ces violations présumées. L'EPA continue d'enquêter pour découvrir si les véhicules disposent d'un système dissimulant les émissions polluantes en phase de test.

Des accusations démenties par FCA

De son côté Fiat Chrysler Automobiles nie toute fraude. Dans un communiqué, la filiale américaine de FCA indique sa “déception” suite aux accusations de l’EPA. L’entreprise, indique que ses ”moteurs diesel sont conformes à toutes les exigences réglementaires applicables” et qu’elle entend travailler avec l’EPA pour “résoudre cette question de manière juste et équitable”.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Toujours selon l’entreprise, ses moteurs diesel sont équipés de matériels de contrôle d’émission “à la pointe”, notamment des systèmes SCR (selective catalytic reduction). Dans son communiqué, FCA indique avoir “passé des mois à fournir de nombreuses informations en réponse à l’EPA” et “a cherché à expliquer sa technologie de contrôle des émissions aux représentants de l’EPA”, des technologies “justifiées” selon FCA qui ne sont pas “des logiciels de fraudes”.

En décembre 2015, l'EPA avait épinglé Volkswagen pour des faits similaires. Cela avait donné lieu au scandale du Dieselgate qui a coûté un total de 21,8 milliards de dollars au constructeur allemand.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS