Après un premier semestre solide, Interparfums revoit sa prévision 2017 à la hausse

Interparfums a révisé en hausse, jeudi 26 juillet, sa prévision de chiffre d'affaires 2017 après une très forte croissance semestrielle liée aux succès de Jimmy Choo, Lanvin et Rochas.

Partager
Après un premier semestre solide, Interparfums revoit sa prévision 2017 à la hausse
Interparfums a brillé au premier semestre.

Le concepteur de parfums sous licence a vu son chiffre d'affaires grimper de 29% sur les six premiers mois de 2017, à 209,3 millions d'euros, et de 27,5% à taux de changes constants.

Sur le seul deuxième trimestre, la croissance organique est ressortie à 21,4%, après une hausse de 32,7% au premier.

"Le groupe a réalisé une excellente performance dans toutes ses régions (...), grâce à la qualité de ses produits et de ses équipes", s'est félicité son PDG Philippe Benacin, lors d'une présentation de presse.

"Nous avons fait nettement mieux que le marché, qui n'est guère porteur", a-t-il ajouté.

Aux Etats-Unis, premier marché du parfum, le secteur a limité sa hausse à 1% pour les jus féminins en valeur au premier semestre et à 0,3% pour les masculins, selon l'institut NPD.

La performance d'Interparfums, portée par des lancements de nouvelles lignes, a été principalement tirée par Jimmy Choo qui a décollé de 40%, Lanvin (+38%) et Rochas (+35%).

Les progressions ont été particulièrement fortes aux Etats-Unis (+33%) grâce au succès de Coach ou en Europe de l'Est, où les ventes ont doublé grâce à une reprise en Russie.

Fort de ces chiffres, le groupe a révisé en hausse sa prévision de chiffre d'affaires 2017, qui devrait atteindre 400 millions d'euros au lieu des 390 millions attendus auparavant.

La marge opérationnelle devrait quant à elle s'établir aux alentours de 15% au premier semestre et de 13,0%-13,5% sur l'ensemble de l'exercice, compte-tenu d'importants budgets publicitaires alloués en deuxième partie d'année.

Interrogé sur l'intérêt d'Interparfums pour le chausseur Jimmy Choo, finalement racheté par l'américain Michael Kors, Philippe Benacin a précisé que seule une participation minoritaire avait était envisagée, afin de pouvoir prolonger la licence du parfum, et n'avoir jamais eu aucun contact avec le fonds chinois Hony Capital.

Le titre Interparfums a fini à 33,80 euros à la Bourse de Paris mercredi, en hausse de plus de 35% depuis le début de l'année, pour une capitalisation de 1,32 milliard d'euros.

(Reuters)

0 Commentaire

Après un premier semestre solide, Interparfums revoit sa prévision 2017 à la hausse

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

INTERPARFUMS

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS