Après son IPO raté, Deliveroo annonce un bond des commandes au premier trimestre

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique de livraison de repas Deliveroo a vu ses commandes plus que doublé au cours du premier trimestre, a-t-il annoncé jeudi lors de sa première publication de résultats depuis ses débuts ratés en Bourse le mois dernier.
Partager
Après son IPO raté, Deliveroo annonce un bond des commandes au premier trimestre
Le groupe britannique de livraison de repas Deliveroo a vu ses commandes plus que doublé au cours du premier trimestre, a-t-il annoncé jeudi lors de sa première publication de résultats depuis ses débuts ratés en Bourse le mois dernier. /Photo prise le 31 mars 2021/REUTERS/Toby Melville

Le nombre de commandes s'est envolé sur un an de 114% à 71 millions et la valeur des commandes s'établit à 1,65 milliard de livres (environ 1,90 milliard d'euros), soit un bond de 130% d'une année sur l'autre.

Will Shu, le fondateur et directeur général de la société, a déclaré que la demande était forte au Royaume-Uni et en Irlande ainsi qu'à l'international, portée par une croissance record des nouveaux clients et la demande continue des clients préexistants dans le contexte de la pandémie.

"C'est notre quatrième trimestre consécutif d'accélération de croissance, mais nous sommes conscients de l’impact incertain de la levée des restrictions mises en place contre le COVID-19", a dit Will Shu.

"Ainsi, même si nous sommes convaincus que notre offre continuera d'attirer les consommateurs, les restaurants, les épiciers et les livreurs tout au long de l'année, nous adoptons une approche prudente quant à nos perspectives pour l'exercice 2021".

La société a déclaré maintenir son objectif annuel d'une croissance de la valeur des commandes entre 30% et 40% et d'une marge brute comprise entre 7,5% à 8,0%.

Deliveroo a reconnu qu'il était difficile de déterminer à quel point sa croissance actuelle était liée aux mesures de confinement limitant l'accès aux restaurants et cafés. La société s'attend à un ralentissement de la croissance à mesure que les restrictions s'assouplissent.

Le groupe n'a pas réussi à convaincre les investisseurs lors de son introduction très attendue en Bourse le 31 mars, qui constituait la plus importante opération du genre depuis dix ans à Londres.

Le titre a chuté de 30% lors de sa première séance et n'a cessé de reculer depuis. Jeudi, l'action Deliveroo reculait en fin de matinée de près de 2%.

Plusieurs grands groupes d'investissement ont dit être inquiets des conditions de travail chez Deliveroo, qui s'appuie sur des milliers de livreurs indépendants rémunérés à la course, et de la structure de capital qui donne à Will Shu d'importants droits de vote.

"Nous avons beaucoup de travail devant nous pour à la fois faire croître l'entreprise sur le long terme et faire nos preuves sur les marchés", a déclaré jeudi Will Shu à l'occasion de la présentation des résultats. "C'est le premier jour pour le faire".

(Paul Sandle, version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS