Après son IPO raté, Deliveroo annonce un bond des commandes au premier trimestre

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique de livraison de repas Deliveroo a vu ses commandes plus que doublé au cours du premier trimestre, a-t-il annoncé jeudi lors de sa première publication de résultats depuis ses débuts ratés en Bourse le mois dernier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Après son IPO raté, Deliveroo annonce un bond des commandes au premier trimestre
Le groupe britannique de livraison de repas Deliveroo a vu ses commandes plus que doublé au cours du premier trimestre, a-t-il annoncé jeudi lors de sa première publication de résultats depuis ses débuts ratés en Bourse le mois dernier. /Photo prise le 31 mars 2021/REUTERS/Toby Melville

Le nombre de commandes s'est envolé sur un an de 114% à 71 millions et la valeur des commandes s'établit à 1,65 milliard de livres (environ 1,90 milliard d'euros), soit un bond de 130% d'une année sur l'autre.

Will Shu, le fondateur et directeur général de la société, a déclaré que la demande était forte au Royaume-Uni et en Irlande ainsi qu'à l'international, portée par une croissance record des nouveaux clients et la demande continue des clients préexistants dans le contexte de la pandémie.

"C'est notre quatrième trimestre consécutif d'accélération de croissance, mais nous sommes conscients de l’impact incertain de la levée des restrictions mises en place contre le COVID-19", a dit Will Shu.

"Ainsi, même si nous sommes convaincus que notre offre continuera d'attirer les consommateurs, les restaurants, les épiciers et les livreurs tout au long de l'année, nous adoptons une approche prudente quant à nos perspectives pour l'exercice 2021".

La société a déclaré maintenir son objectif annuel d'une croissance de la valeur des commandes entre 30% et 40% et d'une marge brute comprise entre 7,5% à 8,0%.

Deliveroo a reconnu qu'il était difficile de déterminer à quel point sa croissance actuelle était liée aux mesures de confinement limitant l'accès aux restaurants et cafés. La société s'attend à un ralentissement de la croissance à mesure que les restrictions s'assouplissent.

Le groupe n'a pas réussi à convaincre les investisseurs lors de son introduction très attendue en Bourse le 31 mars, qui constituait la plus importante opération du genre depuis dix ans à Londres.

Le titre a chuté de 30% lors de sa première séance et n'a cessé de reculer depuis. Jeudi, l'action Deliveroo reculait en fin de matinée de près de 2%.

Plusieurs grands groupes d'investissement ont dit être inquiets des conditions de travail chez Deliveroo, qui s'appuie sur des milliers de livreurs indépendants rémunérés à la course, et de la structure de capital qui donne à Will Shu d'importants droits de vote.

"Nous avons beaucoup de travail devant nous pour à la fois faire croître l'entreprise sur le long terme et faire nos preuves sur les marchés", a déclaré jeudi Will Shu à l'occasion de la présentation des résultats. "C'est le premier jour pour le faire".

(Paul Sandle, version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS