Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Après Nao, un robot d'intervention industrielle

Publié le

Le développeur français de robots Aldebaran Robotics entame des travaux de recherche sur des solutions capables d’intervenir dans des lieux comme la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon. Bruno Maisonnier, président de la société et papa du fameux Nao, précise l’étendue de ce projet.

Après Nao, un robot d'intervention industrielle © D. R.

L'Usine Nouvelle.-  Vous annoncez le développement d'une famille de robots destinée aux interventions dangereuses. C'est l'accident nucléaire de Fukushima qui vous a incité à le faire ?
Bruno Maisonnier - Je réfléchis depuis un certain temps avec nos équipes de recherche à une solution capable de répondre aux cas d'utilisation en terrains difficiles. Ce qui se passe au Japon ne fait que renforcer ma frustration devant le fait qu'aucun robot n'a été conçu pour intervenir, à un coût convenable, dans une telle situation. Nous allons donc essayer d'accélérer nos travaux et de combler au plus vite ce trou noir.

Ce développement sera-t-il réalisé sur la base de votre robot humanoïde Nao ?
L'expérience sur les robots marcheurs accumulée grâce à Nao sera sans doute mise à profit. Notre objectif, partagé avec d'autres sociétés qui participeraient au projet, est cependant d'aller plus loin qu'un robot bipède. On peut ainsi envisager un robot mobile qui se déplace sur plusieurs pattes, plus performant que ceux existants sur chenilles ou sur roues. Et qui peut attraper des objets grâce à ses bras ou manipuler des décombres grâce à ses mains. Il mettra à profit également tous les capteurs intégrés dans sa "tête" pour renvoyer à ses téléopérateurs des informations sur la situation autour de lui. Un robot qui tirera parti de ses capacités de stabilité et de force, dues à ses pattes, pour porter des protections adaptées.

Quand sera disponible ce robot et pour quel coût ?
Nous estimons qu'un premier prototype pourra être opérationnel dès fin 2011, début 2012. On ne peut pas encore envisager son prix à ce stade du développement, et d'ailleurs nous sommes encore en phase de recherche de partenaires pour nous aider à être plus efficaces sur ce projet.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle