Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Après les États-Unis, Waymo veut importer ses robots taxis en Europe

, , ,

Publié le , mis à jour le 08/06/2018 À 07H03

Waymo, spécialiste du véhicule autonome, prévoit d'expérimenter en Europe son service de robots taxis. La filiale d'Alphabet (Google) doit lancer en 2018 son service de taxis aux États-Unis.

Après les États-Unis, Waymo veut importer ses robots taxis en Europe
Waymo, spécialiste du véhicule autonome, prévoit d'expérimenter en Europe son service de robots taxis.
© Waymo

Waymo, la filiale d'Alphabet spécialisée dans les voitures autonomes, veut importer en Europe son service de robots taxis, après son lancement aux États-Unis prévu en 2018. Le directeur général John Krafcik a déclaré que le groupe pourrait s'attaquer aux marchés européens avec un partenaire mais n'a pas donné de calendrier.

"Nous avons l'opportunité chez Waymo d'expérimenter ici en Europe différents produits et peut-être même différentes stratégies", a-t-il dit lors de l'Automotive News Europe Congress, le mercredi 6 juin, à Turin. "Il est possible que nous y adoptions une approche très différente de celle aux États-Unis."

Waymo fera appel à Fiat Chrysler (FCA) et à Jaguar Land Rover pour sa flotte de véhicules autonomes aux États-Unis, mais Krafcik n'a pas précisé si l'un des deux constructeurs serait un partenaire potentiel pour des services en Europe.

En Europe "Waymo ne serait pas aussi forte que certaines autres marques"

Le groupe devrait lancer son service de taxis dans certains quartiers de Phoenix, en Arizona, dans les mois à venir avant de le déployer plus largement aux États-Unis. Aux États-Unis, son service s'appellera Waymo mais cela pourrait ne pas être le cas en Europe, s'il est développé avec un partenaire.

"Il peut dire sans trop se tromper que la marque Waymo ne serait pas aussi forte que certaines autres marques qui existent déjà en Europe", a dit John Krafcik.

Les grandes entreprises technologiques, les constructeurs automobiles traditionnels et les start-ups bien financées, dont Uber et Tesla, redoublent d'efforts pour conquérir une position de leader sur le marché des voitures autonomes, qui devrait faire entrer l'industrie automobile dans une nouvelle ère.

 

Avec Reuters (Agnieszka Flak; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français pour le service français)

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle