Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Après les sanctions américaines, le chinois ZTE contraint de cesser ses principales activités

, , , ,

Publié le , mis à jour le 10/05/2018 À 17H03

Le groupe chinois ZTE a annoncé le 9 mai la suspension de ses principales activités en raison des sanctions prises à son encontre par les Etats-Unis mais le numéro deux des équipements télécoms en Chine a dit qu'il essayait d'obtenir une modification ou une annulation de cette décision américaine.

Après les sanctions américaines, le chinois ZTE contraint de cesser ses principales activités
Le groupe chinois ZTE a annoncé mercredi la suspension de ses principales activités en raison des sanctions prises à son encontre par les Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Carlo Allegri
© Carlo Allegri

La survie de l'équipementier télécom chinois ZTE est menacée par les récentes sanctions américaines à son encontre. L'entreprise a annoncé le 9 mai qu'elle suspendait ses activités principales. Elle tente de faire annuler ou de minimiser les sanctiosn décidées par les Etats-Unis.

Le 16 avril, Washington a interdit aux sociétés américaines de vendre des composants à ZTE pour une durée de sept ans, une mesure qui vise à sanctionner le fabricant de smartphones et équipementier télécoms pour avoir enfreint les termes des sanctions économiques imposées à l'Iran.

"En raison de ce décret d'interdiction, les principales activités de l'entreprise ont cessé", écrit ZTE dans des documents boursiers. "A l'heure actuelle, l'entreprise conserve suffisamment de liquidités et respecte strictement ses obligations commerciales (...)", ajoute-t-il.

Compétitivité menacée

Comme les autres grands équipementiers télécoms, ZTE s'appuie sur des fournisseurs américains tels que Qualcomm ou Intel pour environ un tiers de ses composants.

Les analystes jugent qu'il sera difficile pour ZTE de rester compétitif même s'il parvient à trouver des fournisseurs non-américains.

Avec Reuters (Sijia Jiang; Bertrand Boucey pour le service français)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus