Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Après les perquisitions chez Renault, PSA vous informe qu'il n'est pas concerné

Astrid Gouzik , , ,

Publié le

Quelques heures à peine après que Renault a confirmé avoir été perquisitionné par la DGCCRF, PSA a diffusé un communiqué de presse laconique précisant ne pas avoir fait l'objet de ce type d'ingestigations. Simple précision pour rassurer les investisseurs ou mauvais esprit à l'égard de son compatriote ?

 

"PSA Peugeot Citroën informe ne pas avoir fait l’objet d’une perquisition de la DGCCRF". C'est avec cette phrase que le constructeur français conclut le court communiqué publié le jeudi 14 janvier. Une référence à l'information révélée quelques heures plus tôt : des perquisitions ont été effectuées sur trois des sites de Renault pour procéder à un complément d'enquête aux tests réalisés par la commission technique mise en place par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, dans le sillage de l'affaire Volkswagen.

PSA a-t-il seulement voulu faire figure de bon élève quand son compatriote et concurrent faisait lui figure de cancre ? Ou a-t-il voulu éviter l'affolement des investisseurs et du coup le dévissage de son cours de bourse. En effet, le cours de l’action Renault a clôturé en baisse de 10,28 % à 77,75 euros, le 14 janvier, après l'annonce des perquisitions.

Dans ce communiqué, PSA précisait aussi que les résultats des tests réalisés par la commission technique présidée par la ministre de l’écologie, Ségolène Royal attestent de l’absence de toute anomalie sur ses véhicules. Ils "confirment, par ailleurs, l’efficacité du système de post-traitement BlueHDi, composé de la Selective Catalytic Reduction (SCR) positionnée en amont du filtre à particules (FAP), permettant de traiter les oxydes d'azote (NOx) émis par les moteurs diesel. Cette technologie est déployée depuis fin 2013 sur tous les véhicules diesel Euro6 du Groupe."

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle