Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Après les moteurs diesel, les dispositifs de contrôle de pression des pneus dans le viseur

Astrid Gouzik , ,

Publié le

Transport & Environnement a commandé des tests sur deux véhicules équipés d'un système de contrôle automatique de la pression des pneus indirect pour vérifier leur efficacité. L'organisation écologiste craint que ces systèmes puissent être optimisés pour réussir le test réglementaire mais ne fonctionnent pas correctement sur la route... 

Après les moteurs diesel, les dispositifs de contrôle de pression des pneus dans le viseur © DR VenV

Une épine dans la roue des constructeurs auto… une de plus. C’est à cela que s’apparente le dernier communiqué diffusé par l’organisation européenne Transport & Environnement (T&E). Celle-là même qui est à l’origine du scandale des moteurs diesel truqués, il y a un peu plus d’un an. Alors que Volkswagen ressent toujours les remous du Dieselgate, c’est pour une autre raison que le constructeur est visé cette fois : le dispositif de contrôle de la pression des pneus.

L’organisme espagnol Idiada, sur la demande de T&E, a donc testé deux véhicules : une Fiat 500L et une Volkswagen Golf 7. Tous deux étaient équipés d’un système de contrôle automatique de la pression des pneus (Tyre Pressure Monitoring System ou TPMS) indirect. La conclusion des expérimentations menées par Idiada ? Les deux voitures ont échoué à passer la plupart des tests qui divergeaient légèrement du protocole prescrit pour l’homologation. Selon T&E, cela met en évidence "de sérieuses préoccupations de sécurité pour des conducteurs utilisant le TPMS indirect". De quoi alimenter leurs doutes sur le fait que les constructeurs étalonnent les systèmes uniquement de manière à ce qu’ils passent le test en banc d’essai.

Les systèmes de contrôle automatique de la pression des pneus permettent d’afficher toute variation de la pression des pneus, sur le tableau de bord, ce qui limite les risques d’éclatement liés à une baisse de pression ou à un échauffement anormal. L’installation du TPMS a été rendu obligatoire en Europe sur tous les nouveaux modèles de véhicules de moins de 3,5 tonnes dont la production débutera après le 1er novembre 2012 et à partir de novembre 2014 pour tous les véhicules neufs.

Il existe deux types de TPMS : direct (chaque capteur TPMS est installé à l’intérieur du pneu, ou dans la valve qui envoie les informations à l’ordinateur de bord du véhicule par fréquences radio) ou indirect. C’est bien celui-ci qui semble poser problème à T&E. Il s’agit d’un dispositif logiciel qui mesure la pression en comparant la vitesse de rotation d’un pneu par rapport à un autre. "Ces systèmes sont moins couteux que les TPMS direct mais présentent un certain nombre de lacunes", déplore T&E dans son communiqué. L’organisation écologique souligne que de nombreux paramètres peuvent influencer la vitesse de rotation d'une roue et provoquer des vibrations (la surface de la route, température, environnement, type de pneu), pouvant générer de faux avertissements fréquents, affaiblissant ainsi l’efficacité du système.

En matière de contrôle de la pression des pneus, comme de contrôle des émissions d’oxyde d’azote, T&E souligne surtout les différences entre les tests en banc d’essai et la conduite en condition réelle… Rien de vraiment nouveau sous le soleil !
 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

08/11/2016 - 16h43 -

je viens d'acheter une voiture francaise (2016) avec le TMPS : alerte de crevaison au bout de 1 mois, vérification rien d'anormal, je vais voir le chef d'atelier, il me dis que c'est normal : calcul aléatoire avec ces voitures électroniques, mais j'ai une autre voiture sans le TMPS du même constructeur avec le même calculateur ESP ABS etc .... il me dis que la mise a jour logiciel peut être effectuée mais que la loi ne l'impose pas seul les modèles à une date donnée sont mis à jour + autocollants TMPS. "officiellement c'est impossible" conclusion : la sécurité routière.......
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle