Après les Etats-Unis et le Brésil, Jacquet Brossard étudie son déploiement en Chine

Après s’être déployé au Brésil et aux Etats-Unis, Jacquet Brossard, le fabricant de pains et pâtisseries industrielles s’est lancé en Chine en 2015. D’ici à cinq ans, il souhaite que l’exportation pèse 30 % de ses ventes globales.

Partager


Jacquet Panification, Clermont-Ferrand - Crédits Pascal Guittet

Et de trois ! Après le Brésil et les Etats-Unis, voilà que Jacquet Brossard s’ouvre à un troisième pays du grand export : la Chine. La filiale du groupe coopérative Limagrain s’est lancée en 2015 dans près de 200 magasins de Carrefour, avec sept références de pâtisserie, comme des marbrés et des brownies.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’offre, exportée depuis la France, est actuellement en phase de tests, avant d’envisager un déploiement plus large si la demande suit.

Avant le Chine, les pâtisseries Jacquet (la marque internationale du groupe y compris sur la pâtisserie), s’étaient lancées au Brésil en 2012.

"Au Brésil, il y a une forte attractivité pour le savoir-faire française. Le marché de la pâtisserie industrielle a été en progression de 8% en 2015", constate Emmanuel AImond, le directeur général de Jacquet Brossard.

Dans le pays, l’offre de brownies de Jacquet réalise 50 % des ventes de la marque. Les produits sont désormais commercialisés dans des réseaux importants comme Carrefour, Pao de Azucar (groupe Casino) et Wallmart et des magasins plus régionaux. Pour les fabriquer, le groupe a d’abord établi une société commune avec le semencier Guerra, avant de construire sa propre usine, opérationnelle depuis novembre 2015.

Parallèlement, la filiale de Limagrain exporte vers les Etats-Unis une large offre de pains et pâtisseries : des gaufres belges, des crêpes bretonnes et un pain de mie sans croûte fabriqué dans l’usine de Clamecy (Nièvre).

L’offre est passée d’une distribution dans 600 magasins en 2014 à 1 800 magasins aujourd’hui, principalement sur la façade est des Etats-Unis. Le groupe a ouvert un bureau commercial à New York en septembre 2015 et ambitionne d’atteindre 2 000 magasins aux Etats-Unis d’ici à la fin de 2016.

150 millions d’euros à termes sur l’exportation

Au total, l'export a représenté 18 % des 308 millions d'euros de chiffre d’affaires sur l'exercice 2014/2015 clos au 30 juin, qui n’a marqué qu’une progression de 2 %. "Notre objectif d’ici à cinq ans est de porter l’exportation à 30 % de notre activité", souligne Emmanuel Aimond.

D'ici à 2020, le groupe souhaite atteindre près de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 150 millions d’euros pour l’exportation. Si les ambitions sont fortes à l’étranger, le groupe n’entend pas négliger le marché français qui pèse toujours l’essentiel de son activité.

Jacquet, numéro deux du marché du pain préemballé (derrière Harrys) et numéro 1 dans les pains spéciaux, va lancer une série d’innovations en 2016, comme une gamme "sans sucres ajoutés" ou des baguettines viennoises.

Dans la pâtisserie industrielle, la marque Brossard, racheté en 2011, a connu "une très belle année 2015", selon Emmanuel Aimond, avec une croissance de 10 % de ses volumes à 4 millions d’unités vendus. La croissance a été portée par la gamme Savane, qui réalise deux tiers des volumes de la marque et 67 % de sa croissance.

En 2016, elle élargira son périmètre, avec une gamme de fourrés aux fruits. Une manière d’essayer de contrer la baisse des prix dans la boulangerie et pâtisserie industrielle. Dans certaines catégories, la chute a atteint jusqu’à 30 % selon Jacquet Brossard. Le lancement de nouveautés produits reste pour l’instant le seul rempart à la déflation qu’ont trouvé les industriels.

Adrien Cahuzac

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS