L'Usine Aéro

Après les deux crashs du Boeing 737 MAX, le monde de la certification doit faire sa révolution

Olivier James , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Analyse Après le double crash du Boeing 737 MAX, le monde de la certification doit évoluer, et mettre en oeuvre de nécessaires garde-fous. Ce sujet sera au coeur de l'audition du PDG de Boeing au Sénat américain ce 29 octobre.

Après les deux crashs du Boeing 737 MAX, le monde de la certification doit faire sa révolution
La crise du Boeing 737 MAX pose la question de la certification.
© Boeing

Comment expliquer qu’un avion muni d’un système visiblement défaillant ait pu obtenir la permission de voler ? Pour réductrice qu’elle semble, la question est au cœur de la crise historique qui touche Boeing de plein fouet depuis les deux crashs ayant impliqué des 737 MAX.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte