Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Après le Rafale français et le F-15 américain, le Qatar veut acquérir des Typhoon britanniques

Aurélie M'Bida , , , ,

Publié le

Vu sur le web Le Qatar et la Grande-Bretagne viennent de signer un pré-contrat au titre duquel l'émirat commanderait 24 avions de combat Eurofighter.

Après le Rafale français et le F-15 américain, le Qatar veut acquérir des Typhoon britanniques
Un Typhoon britannique
© U.S. Air Force photo by Senior Airman Kayla Newman

Le Qatar se tourne à présent vers la Grande-Bretagne pour ses commissions d'engins militaires. L'état du Golfe s'est en effet engagé dans une négociation pour l'acquisition de 24 avions Typhoon Eurofighter, lors d'une visite du ministre de la Défense britannique à Doha dimanche 17 septembre. Une bonne nouvelle pour la société BAE Systems qui fabrique le Typhoon et souffre d'un sérieux manque de commandes, rapporte le Financial Times. L'accord signé entre les deux pays reste toutefois peu précis quant à la durée de validité de la lettre d'intention. Et aucune date de fin des négociations n'a été fixée, précise le quotidien économique.

Cette nouvelle annonce vient donc marquer une accélération des dépenses militaires du Qatar. Alors que l'Arabie saoudite a appliqué un embargo commercial et rompu toute relation diplomatique avec le principal producteur de gaz, le Qatar s'engage quelques jours après pour 12 milliards de dollars auprès des Etats-Unis pour l'acquisition d'avions de combat F-15. Les Etats-Unis ont des liens militaires et de renseignement étroits avec le Qatar, qui héberge le quartier général militaire régional de Washington. En 2016, le Qatar a par ailleurs signé un accord de 7,5 milliards de dollars pour acheter 24 combattants Rafale de Dassault, un autre proche, rappelle le FT.

Un bol d'air pour BAE Systems

Le Typhoon est construit par un consortium impliquant BAE Systems, Airbus et Leonardo. L'appareil avait jusque-là du mal à s'imposer face à la concurrence de rivaux à faible coût. L'avion a un prix unitaire estimé entre 70 et 90 millions de livres (79-102 millions d'euros). Pour l'heure, l'avionneur britannique déclare avoir commercialisé le Typhoon auprès de la Royal Air Force au Royaume-Uni, l'armée de l'air saoudienne, du Oman et du Koweït. En revanche, dernièrement l'Autriche qui souhaitait renouveler sa flotte a renoncé pour des raisons de coûts, l'Arabie saoudite a également mis fin à l'acquisition de 48 appareils supplémentaires, pour des raisons similaires, détaille le journal britannique. 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus