Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Après le crash en Norvège, inspection obligatoire pour tous les hélicoptères Airbus EC225

Astrid Gouzik , , ,

Publié le

L'agence européenne de la sécurité aérienne contraint les opérateurs de tous les EC225 construits par Airbus Helicopters à procéder à des inspections sur leurs appareils. Le 29 avril dernier, un accident au large de la Norvège a fait 13 victimes.

Après le crash en Norvège, inspection obligatoire pour tous les hélicoptères Airbus EC225 © Eurocopter

Les EC225 construits par Airbus Helicopters vont devoir passer par la case inspection. L'agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a publié, ce mercredi 4 mai, une directive contraignant les opérateurs à examiner leurs appareils après le crash d'un hélicoptère au large de la Norvège en fin de semaine dernière. 

La veille, le constructeur Airbus Helicopters a transmis à ses clients un bulletin d'alerte de maintenance les incitant à vérifier la barre de fixation du rotor au fuselage de l'appareil. Les résultats de ces inspections seront ensuite transmis à la fois à l'industriel et à l'EASA. Si aucune anomalie n'est constatée, les hélicoptères pourront repartir en vol. "Les premiers éléments partiels disponibles indiquent que le rotor principal s'est détaché de la boîte de transmission principale, une enquête est en cours pour déterminer l'origine de l'accident", détaille l'EASA sur son site.

Le vendredi 29 avril, un EC225 Super Puma s'est écrasé en Norvège, sur une petite île proche du littoral, en revenant d’une plate-forme pétrolière. Ses 13 occupants (11 Norvégiens, un Britannique et un Italien) ont été tués dans l'accident. L'Organisme norvégien d'enquête sur les accidents ont indiqué avoir retenu la piste d'une défaillance technique.  La thèse d'une erreur humaine a été écartée.

Deux incidents en 2012

L'EC225 d'Airbus Helicopters avait déjà traversé quelques turbulences en 2012. A deux reprises, des appareils avaient dû procéder à un amerrissage d'urgence en mer du Nord. Ces deux incidents n'avaient toutefois pas fait de victimes. Un défaut avait alors été constaté sur l'arbre rotor. Une modification de cette pièce avait été appliquée à toute la flotte. "Nous avons pour le moment très peu d'éléments sur les raisons de cet accident (du 29 avril 2016, ndlr). Nous en avons toutefois suffisamment pour être convaincu qu'il n'est pas lié à ce problème-là. La cause technique est complètement différente", a expliqué Guillaume Steuer, porte-parole d'Airbus Helicopters, à L'Usine Nouvelle.

En 2009, un accident mortel s'était produit impliquant un Super Puma AS332. Un problème sur la boîte de transmission avait été identifié.

L'EC225 est utilisé principalement dans le secteur civil, notamment l'exploitation off-shore pour le compte des pétroliers. Il s'agit de la nouvelle génération de machines mises en service en 2005 par Airbus Helicopters.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle