Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Après la messagerie, Cisco investira les serveurs

, ,

Publié le

Selon le New-York Times, l'équipementier réseau américain va prochainement partir à l'assaut d'un nouveau marché. Celui des serveurs.

Après la messagerie, Cisco investira les serveurs

Après s'être diversifié dans la messagerie, les outils de collaboration et la téléconférence (il a entre autres racheté WebEx en mars 2007 pour 3,2 milliards de dollars), Cisco, historiquement positionné sur les équipements réseaux, va partir à la conquête d'un nouveau territoire. Celui des serveurs. Dans un entretien accordé au New York Times, Padmasree Warrior, directrice technique du groupe, vient de confirmer cette nouvelle orientation et les nombreuses rumeurs qui circulaient depuis plusieurs mois à ce sujet.

Une inévitable transition ?

Cisco devrait lancer son premier serveur, embarquant un logiciel de virtualisation, « dans les mois à venir ». Cette nouvelle machine pourrait bouleverser le jeu des acteurs en place et mettre Cisco en concurrence frontale avec ses partenaires historiques, dont HP et IBM (qui commercialisent déjà des serveurs). Cisco ne semble pas s'en émouvoir outre-mesure. « Nous ne voyons pas cela comme un nouveau marché mais comme une transition », a souligné Padmasree Warrior, une transition qui serait liée à l'émergence de la virtualisation des équipements, qui effacent progressivement les frontières entre les différentes machines des centres d'hébergement. « Comme pour chaque transition majeure, des grands groupes auront à se battre sur certain segments », poursuit-elle, estimant que Cisco est à même de générer de meilleurs revenus que les fournisseurs « traditionnels » de serveurs s'il propose des packages incluant les équipements et les logiciels. Dont acte.

Le New York Times souligne qu'avec 27 milliards de dollars de liquidités à disposition, Cisco a les moyens de ses ambitions. Confronté à un ralentissement sur son coeur de métier du réseau, il n'aurait en outre pas vraiment d'autres choix que d'envahir le pré carré de ses concurrents.

Christophe Dutheil

A lire aussi :

Messagerie instantanée : Cisco engloutit Jabber

Messagerie : Cisco débourse 215 millions de dollars pour PostPath

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle