Après la mer d'Iroise, Sabella installera ses hydroliennes aux Philippines

Sabella vient de signer un accord avec H & WB pour équiper une ferme d’hydroliennes aux Philippines. Spécialiste du secteur, la PME bretonne développera son nouveau modèle d’hydrolienne, la D15, avant une installation fin 2017 dans le détroit de San Bernardino, au Nord du pays.

Partager


L'hydrolienne D10 de Sabella est déjà installer au Fromveur en Bretagne (Source : Sabella)

Le spécialiste français des hydroliennes est décidemment très actif en Asie. Après avoir signé un partenariat avec l’Indonésie en février, Sabella vient de conclure un accord pour un projet aux Philippines avec H & WB, un développeur de projet local. La PME bretonne fournira trois à quatre hydroliennes d’ici fin 2017 pour fournir une puissance de 5 mégawatts (MW) dans le détroit de San Bernardino à l'Est du pays.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un retour d’expérience pour avancer
Cet été, Sabella avait déployé avec succès une hydrolienne D10 dans la zone du Fromveur, entre le continent et l’île d’Ouessant en Bretagne. C’est à partir de cette expérience que la PME va appuyer ses recherches pour développer la D15, son nouveau modèle d’hydrolienne. "La D15 n’a pas encore été déployé, nous attendons le retour d’expérience de la D10 mise en place à Fromveur", explique Jean-Christophe Allo, le responsable du développement économique de Sabella.

En 2016, Sabella sera en phase d’ingénierie et étudiera les différents aspects de la mise en place d’une ferme hydrolienne aux Philippines. Une fois la viabilité du projet validée, la construction et l’installation des hydroliennes débutera avec un objectif de mise en service fin 2017 maximum, selon Jean-Christophe Allo. "Ce sont des prévisions au plus tard, le développement de l’hydrolienne peut être rapide et la date de livraison pourrait très bien avancer de six mois".

Une possibilité de 300 à 500 MW
H & WB possède trois concessions dans le détroit de San Bernardino. En s’alliant avec ce promoteur local, Sabella s’est assuré un carnet de commande bien rempli. "Les sites détenus par H & WB peuvent accueillir en cumulé des installations produisant entre 300 et 500 mégawatts", affirme Jean-Christophe Allo. Si le projet porte ses fruits, le responsable du développement économique affirme que "cela portera l’entreprise à très long terme, entre 10 et 20 ans".

Mais la PME de 12 personnes garde les pieds sur terre : "Ce n’est pas parce que le site peut accueillir plusieurs centaines de mégawatts qu’ils seront installés". Sabella reste dépendant des incitations du gouvernement philippin qui n’investira pas dans une capacité de puissance supérieur à ses besoins. "Tout dépendra de la puissance nécessaire à alimenter l’ensemble de la zone", indique Jean-Christophe Allo. Sabella envisage néanmoins d’augmenter la puissance du site par palier de 10 à 20 MW.

De nombreux projets à venir
Jean-Christophe Allo espère que le projet de San Bernardino réveillera l’Indonésie : "Nous n’avons aucune date pour le moment mais tout peut aller très vite". Un contrat avec Engie permettra de mettre en service deux à trois hydroliennes D15 dans la zone de Fromveur. Ce projet garantira une quasi autonomie énergétique à l’île d’Ouessant. "Le planning ne nous permet pas de dire si la première D15 sera installée en France ou aux Philippines", précise-t-il.

Ce jeudi, Jean-François Daviau, le patron de Sabella, et Jean-Christophe Allo s’envoleront pour le Canada. "Nous suivons le marché canadien depuis maintenant trois ans, c’est un marché développé qui s’apparente à celui de la France", précise le responsable du développement commercial. "Nous espérons équiper des villages Inuits dans le grand nord Québec". Pour l’heure, l’électricité est fournie par des groupes électrogènes qui induisent une pollution et un coût de l’énergie élevé. Pour Sabella, ces problèmatiques forment le marché de demain : des fermes hydroliennes d’une capacité de 15 à 20 MW.

Pierre Monnier

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS