Après la Lune, la Chine conquiert l'orbite de Mars avec sa sonde Tianwen-1

C’est au tour de la Chine de s’approcher de Mars au lendemain du succès des Émirats arabes unis. La sonde et le rover de la mission Tianwen-1 ont réussi à s'insérer en orbite de la planète rouge le 10 février.

Partager

Après la Lune, la Chine conquiert l'orbite de Mars avec sa sonde Tianwen-1
La sonde Tianwen-1 a pris un "selfie" lors de son voyage pour la planète Mars.

À deux jours du Nouvel An chinois, les yeux du pays sont tournés vers le ciel. Mercredi 10 février, la Chine a réussi à insérer sa sonde spatiale Tianwen-1 en orbite de Mars. Les scientifiques chinois n’avaient pas le droit à l’erreur : si la manoeuvre avait échoué, ils n'auraient pas pu poser le premier rover chinois sur la surface de la planète rouge.

La Chine, sixième nation à s'insérer en orbite martienne

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Tianwen-1 suit de près la sonde émiratie Hope. Le 9 février, les Émirats arabes unis devenaient la cinquième nation à placer un appareil en orbite martienne (avec les États-Unis, l’Europe, l’Inde et l’ex-URSS). La Chine rejoint donc ce club restreint et complète son riche palmarès dans le domaine spatial. Dernier exploit en date : le retour sur Terre de la mission Chang’e 5 en décembre 2020 qui ramenait pour la première fois depuis plus de quarante ans des échantillons de la Lune.

A LIRE AUSSI

Comme la sonde Hope, Tianwen-1 a utilisé ses huit moteurs pour freiner pendant 15 minutes et se retrouver “capturé” par la gravité de Mars. Des opérations suivies de près sur les écrans des centres de contrôle en Chine. Peu visuelle pour nous autres Terriens, cette étape reste très délicate. En cas d'échec, la mission aurait poursuivi sa course en se perdant dans l’espace profond.

La Chine communique bien moins que les États-Unis sur ses missions spatiales. Il a fallu attendre 14h00 en France métropolitaine pour obtenir une confirmation du succès de la manoeuvre par les médias officiels chinois. "L'engin spatial, comprenant un orbiteur, un atterrisseur et un rover, a suffisamment ralenti pour être capturé par la gravité de Mars et il est entré dans une orbite elliptique autour de la planète rouge, sa distance la plus proche de la surface martienne étant d'environ 400 kilomètres", indique l'agence de presse nationale Xinhua. C'est une gigantesque antenne de 70 mètres de diamètre à Tianjin (voir vidéo ci-dessous) qui permet maintenant d’établir le contact avec Tianwen-1.

Atterrissage prévu en mai

Le nom de la sonde, Tianwen-1, signifie “questions au ciel”, une référence à un ancien poème chinois. Lancée en juillet 2020, elle arrive au terme d’un voyage de 475 millions de kilomètres. Avec une masse de cinq tonnes, la sonde comporte deux éléments importants : un module d’atterrissage qui comporte le rover et un orbiteur qui permettra de relayer les communications entre le robot et la Terre.

A LIRE AUSSI

Après son insertion en orbite, la sonde va mener des observations pendant deux à trois mois sur ses sites d’atterrissage potentiels dans l’immense plaine Utopia Planitia, dans l'hémisphère nord de Mars. Il faudra attendre mai pour espérer voir le rover se poser sur la surface martienne.

Selon les informations de la Nasa, le rover pèse 240 kilos. Équipé de six roues et alimenté par des panneaux solaires, il devra résister aux conditions extrêmes de la planète rouge. La durée nominale de sa mission est fixée à trois mois, bien moins que les quelque 22 mois prévus pour le rover américain Perseverance.

(La planète Mars photographiée à 2,2 millions de kilomètres de distance par la sonde Tianwen-1. Crédit : CNSA)

Le rover doit étudier la géologie, le climat et les glaces présentes sur Mars. La France a apporté une petite contribution à cette mission : le prestigieux laboratoire IRAP (Institut de recherche en astrophysique et planétologie) du CNRS a aussi fourni une cible de calibration pour l’un des instruments scientifiques du rover.

Un échec en 2011

La Chine avait déjà tenté d’envoyer une sonde sur mars en 2011 avec la mission Yinghuo-1, en collaboration avec la Russie. Mais après le décollage, l’appareil n’avait pas réussi à échapper à la gravité terrestre et il avait fini par s’écraser dans l’océan Pacifique.

Certes, avec Tianwen-1, la Chine s’aventure en terrain connu. Les États-Unis sont parvenus à opérer des rovers sur Mars avant elle. Le succès de la mission chinoise pourrait toutefois confirmer l’importance que prend la Chine dans le secteur spatial, que ce soit dans l’orbite terrestre ou plus loin dans le système solaire.

Simon Chodorge
Simon Chodorge

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS