Après la coentreprise Solvay-Ineos, quel avenir pour le PVC en France ?

[ACTUALISÉ] - Avec une semaine d’avance, Bruxelles a donné le 8 mai son accord à la création d’une grande joint-venture dans le PVC entre le chimiste Solvay et le pétrochimiste Ineos. Ce dernier devra céder plusieurs sites, dont son usine hexagonale de Mazingarbe. Après l’affaire Kem One, la filière française peut-elle survivre ?

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Après la coentreprise Solvay-Ineos, quel avenir pour le PVC en France ?
Kem One produit 300 000 tonnes de PVC suspension par an dans son usine de Balan, dans l’Ain.

A trente minutes de Lyon se dresse l’usine de Balan (Ain), la [...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement