Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Après l'échec de sa fusion avec Siemens, Alstom vise de nouvelles acquisitions

, , , ,

Publié le , mis à jour le 24/06/2019 À 08H55

Alstom a annoncé le 24 juin  viser une marge d'exploitation ajustée de 9% en 2022-23, contre 7,1% en 2018-19, et envisager des opérations de croissance externe.

Oublié Siemens, Alstom vise de nouvelles acquisitions
Alstom a annoncé lundi viser une marge d'exploitation ajustée de 9% en 2022-23
© Alstom

Pas question de se morfondre après l'échec de la fusion avec l'allemand Siemens dans le ferroviaire, rejetée en février dernier par la Commission européenne. Le spécialiste français des systèmes de transport Alstom a annoncé le 24 juin viser des opérations de croissance externe.

"Alstom mènera une politique d'investissements et des opérations de croissance externe disciplinée pour soutenir son développement et créer de la valeur", indique-t-il dans un communiqué publié à l'occasion de la présentation aux investisseurs de son plan "Alstom in Motion (AiM)". Ce plan sera axé "autour d'une croissance soutenue, de l'innovation verte et digitale, de l'efficacité opérationnelle, d'une culture d'entreprise agile, inclusive et responsable", annonce-t-il.

Surperformer par rapport au marché

Il précise viser une marge d'exploitation ajustée de 9% en 2022-23, contre 7,1% en 2018-19. Sur la période allant de 2019-20 à 2022-23, Alstom anticipe aussi un taux de croissance annuelle moyen du chiffre d'affaires d'environ 5%, supérieur aux quelques 3% attendu pour le marché.

D'ici 2022-23, la conversion du résultat en cash-flow libre devrait être supérieure à 80%, avec une croissance du résultat d'exploitation, la stabilisation du programme d'investissements (Capex) à environ 2% du chiffres d'affaires à moyen terme et la stabilité à moyen terme du besoin en fonds de roulement, ajoute le groupe.

Il précise enfin introduire dès l'exercice en cours une politique de dividendes avec un taux de distribution compris entre 25% et 35%.

 

avec Reuters (Cyril Altmeyer, édité par Benoît Van Overstraeten)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle