L'Usine Maroc

Après avoir racheté une usine de mortier, Saint Gobain poursuit son maillage industriel au Maroc

, ,

Publié le

Le pôle produit pour la construction de Saint Gobain compte désormais une usine de production de mortier suite au rachat d'une PME espagnole au sud-ouest de Casablanca. Coût de l'acquisition : 4 millions d'euros.

Après avoir racheté une usine de mortier, Saint Gobain poursuit son maillage industriel au Maroc
e pôle produit pour la construction de Saint Gobain compte désormais une usine de production de mortier suite à l'acquisition d'une PME espagnole au sud-ouest de Casablanca.
© Saint Gobain

On n'arrête plus le groupe Saint Gobain au Maroc. Après avoir réalisé un investissement important dans le vitrage automobile et initié la déclinaison de ses pôles autour de ses marques, le groupe français a acquis à travers sa filiale marocaine une usine de fabrication de mortier.

10 000 m² de terrain dont 3 000 m² de construits

"Nous avons préféré racheter une entreprise existante que nous remettons aux normes de qualité et de sécurité et être opérationnels dès septembre plutôt que de partir de zéro car nous gagnons un délai moyen de 18 mois pour avancer nos affaires" explique à L'Usine Nouvelle, Gilles Abensour directeur de Saint-Gobain Développement Maroc.

L'usine située à Dar Bouazza à une trentaine de kilomètre au sud-ouest de Casablanca s'étale sur 10 000 m² de terrain dont 3 000 m² de construits. "La reprise de l'usine espagnole a demandé une remise aux normes Saint Gobain. Elle a nécessité initialement un investissement de 3 millions d'euros pour atteindre au final environ 4 millions d'euros" précise Gilles Abensour.

Une dizaine d'emplois directs à peine seront générés par cette usine car le groupe a choisi une stratégie basée sur des process très automatisés.

"Notre stratégie au Maroc est d'installer les équipements les plus modernes et les lignes les plus automatisées possibles. En revanche, nous comptons nous implanter dans plusieurs grandes et moyennes villes marocaines comme Casablanca, Fès ou Meknès" indique Gilles Abensour.

Les contraintes liées au coût du transport obligent Saint Gobain à être au plus près de ses marchés. "Le ciment est un produit qui voyage mal. Sur certains produits le coût du transport peut monter jusqu'à 60% du coût total", indique Gilles Abensour.

La société vise les distributeurs de produits de construction, les revendeurs de matériaux de construction ainsi que les grands promoteurs.

Situé sur un marché de la construction où la consommation de ciment est plutôt déprimée, Gilles Abensour pense que Weber Saint  Gobain saura gagner des parts de marché dans un secteur sans gros acteurs dominants, en proposant des gammes de qualité à un prix accessible grâce à un process automatisé et des coûts de transport réduit.

Une nouvelle organisation autour de quatre marques

Saint Gobain compte également capitaliser en déclinant au Maroc son organisation autour de quatre marques. La première, Weber va fabriquer mortier, enduit de façade, ciment et autres colles.

Deuxième marque : Isover Saint Gobain. Elle sera elle dédiée aux produits d'isolation pour la construction. Quant à Placo Saint Gobain, c'est une marque spécialisée dans le plâtre. Enfin, Pont à Mousson Saint Gobain de son côté gère les canalisations.

Pour rappel, dans le secteur de la construction le groupe Saint Gobain possède au Maroc deux usines d'abrasif à Meknès et Casablanca et une usine de plâtre à Safi à travers la JV Moongypse-Placo détenue à 51%.

Avec l'acquisition de cette usine de mortier qui va entrer en production dès septembre, le groupe Saint Gobain tisse petit à petit son  maillage industriel dans une terre chérifienne qui semble lui réussir.

 

Nasser Djama

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte