Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Après avoir embauché 600 personnes cet été, l'usine Renault Tanger va produire la Logan Break en 2017

Olivier Cognasse , , ,

Publié le , mis à jour le 21/09/2016 À 16H46

Au Maroc, l’usine de Renault à Tanger Melloussa poursuit sa montée en puissance avec une production record attendue cette année et l’arrivée d’un quatrième modèle, la Logan MCV dès l'an prochain… en provenance de Roumanie avec un potentiel d'au moins 30 000 unités. Cet été, Renault a embauché 600 personnes sur le site de Tanger pour suivre le nouveau rythme de la production. 

Après avoir embauché 600 personnes cet été, l'usine Renault Tanger va produire la Logan Break en 2017
Usine Renault Tanger
© Fadel Senna / AFP

De Pitesti à Tanger, la Logan Break MCV va effectuer un long trajet. "Nous allons récupérer la production de ce modèle actuellement produit en Roumanie à partir du premier trimestre 2017", annonce à L’Usine Nouvelle Jean-François Gal (photo), le directeur de l’usine Renault Tanger. Cette information qui était pressentie va nécessiter quelques investissements complémentaires. Ceux-ci devraient se chiffrer  autour de 20 millions d’euros, selon la même source.

Du coup, le site de Tanger peut sans nul doute espérer dépasser en 2017 une production de 300 000 véhicules avec l'introduction d'un quatrième modèle. L'usine du détroit produit déjà la Sandero, la Dokker et la Lodgy. Et cette année 2016 sera une année record pour ce site inauguré en février 2012.

La direction du constructeur français indique que 276 000 voitures sortiront des lignes de production avant la fin de l’année, soit une forte progression par rapport à 2015 (+47 000). Pour rappel, 95% de la production du site qui a nécessité 1,2 milliard d'euros d'investissement est exportée. Les véhicules quittent l’usine par le train en utilisant une voie ferrée dédiée pour rejoindre le port de Tanger Med distant de 20 km. En 2015, Renault avait fabriqué 288 053 véhicules au Maroc, un bond de 26%, dont 229 025 dans l'usine de Tanger et 59 028 dans le site Somaca de Casablanca (détenu à 80% par Renault et 20% par PSA).

Arrivée de la nouvelle Sandero en fin d’année

Cet été à Tanger, Renault-Nissan a recruté 600 personnes pour une nouvelle équipe de nuit, portant l'effectif total du site à plus de 7000 personnes qui sont toutes passées par l’IFMIA (Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile), puissant relais situé sur le site pour disposer d’une main d’œuvre qualifiée.

Selon Jean-François Gal, "l'arrivée de la Logan MCV devrait représenter un volume de l'ordre de 30 à 40 000 véhicules par an".

Si la montée en puissance de Renault Tanger se poursuit, il faudra bientôt pousser les murs. La capacité maximale prévue est actuellement de 340 000 unités. Entre le Break Logan et la nouvelle Sandero prévue pour la fin 2016, il ne restera plus beaucoup de place si la direction du groupe Renault-Nissan décidait d'attribuer au site marocain un cinquième modèle. Mais l'usine tangéroise qui s'étend sur 300 hectares permet de construire de nouveaux bâtiments si nécessaire !

Pour rappel, le 8 avril dernier le groupe Renault a signé avec le gouvernement marocain une convention cadre relative à son implantation dans le royaume. Celle-ci prévoit notamment que le groupe français triple ses achats de composants au Maroc d'ici à 2023 et suscite, par le biais de ses fournisseurs, plus de 900 millions d'euros d'investissements industriels.
Olivier Cognasse, envoyé spécial à Tanger

 

La ligne Logan MCV à Pitesti en Roumanie

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus