Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Apprivoiser l'imaginairepour innover

Aurélie Barbaux ,

Publié le

« Fabriquer le futur 2 ». pierre Musso, Laurent Ponthou et Eric Seulliet. Village Mondial. 310 pages. 26 euros.

La mouvance web 2.0 atteindrait-elle les bureaux d'études ? Internet serait-il devenu un vaste laboratoire planétaire, source de toutes les bonnes idées ? Suffirait-il de scruter l'imaginaire des clients, qui y ont repris la parole, pour capter les bonnes tendances et concevoir le produit qu'ils s'arracheront demain ? L'idée est séduisante et brillamment défendue, témoignages d'industriels à l'appui, par les trois auteurs de « Fabriquer le futur », dont c'est la deuxième édition. Surtout, ils écrivent d'expérience. Pierre Mousso, universitaire, et Laurent Ponthou, ingénieur, ont conçu et développé le studio créatif de France Télécom R&D de 1997 à 2004. Eric Seulliet, diplômé de HEC, est consultant en prospective appliquée au sein de son agence e-Mergences.

Leur approche de la création de nouveaux produits est très technique. Passé au crible de l'analyse de Pierre Musso, l'imaginaire est vu comme « le réseau des images, discours, mythes et récits croisés avec la production et les usages des services, techniques ou produits innovants ». La démarche des artistes du Bauhaus, Kandinsky, Klee, Gropius, Itten, qui concevaient des objets ultramodernes en intégrant les contraintes techniques, économiques et industrielles de l'époque, résonne dès lors différemment.

Utiliser l'imaginaire pour innover est aussi affaire de méthodes et d'outils, que décrypte Laurent Ponthou. Juste milieu entre le « techno push » et le « client pull » - comprenez entre tenter d'imposer une technologie ou se contenter de répondre à la demande des clients -, la « fabrique du futur » mêle écoute des signaux faibles sociologiques et anticipation technologique. La tendance actuelle allant vers plus d'humanité pour des objets plus rassurants.

Eric Seulliet, lui, est parti à la rencontre des acteurs de l'imaginaire dans l'industrie, chez Nokia, EdF ou Smoby, mais aussi dans l'édition ou la publicité. Une profusion d'idées, d'exemples et de technologies qui finit par donner le tournis. .

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle