Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Apple visé par une enquête pour obsolescence programmée en France

, , , ,

Publié le , mis à jour le 09/01/2018 À 06H33

Le parquet de Paris a ouvert une enquête contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée" après que le groupe californien a reconnu avoir volontairement ralenti le fonctionnement d'anciens modèles de son produit vedette iPhone, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Apple visé par une enquête pour obsolescence programmée en France
Le parquet de Paris a ouvert une enquête contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée" après que le groupe californien a reconnu avoir volontairement ralenti le fonctionnement d'anciens modèles de son produit vedette iPhone.
© capture Apple

Le géant à la pomme ayant reconnu il y a peu de temps avoir volontairement ralenti le fonctionnement d'anciens modèles de son produit vedette iPhone, le parquet de Paris a ouvert une enquête contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée", a-t-on appris lundi 8 janvier de source judiciaire. De même source, on indique que cette enquête, ouverte vendredi, fait suite à la plainte déposée fin décembre par l'association de défense des consommateurs Halte à l'obsolescence programmée (HOP) contre Apple.

L'enquête a été confiée à la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes du ministère de l'Economie.

Visé par plusieurs procédures judiciaires aux Etats-Unis et par un flot de critiques d'utilisateurs s'estimant dupés, Apple a présenté ses excuses après avoir reconnu le 20 décembre que certaines mises à jour de son système d'exploitation avaient pour effet de ralentir le fonctionnement d'anciennes versions de son iPhone afin d'en préserver les batteries.

Fin décembre, on a appris que le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) avait ouvert une enquête préliminaire contre le fabricant japonais d'imprimantes Epson pour les mêmes motifs à la suite d'une autre plainte de HOP.

Pour Reuters, Yann Le Guernigou, édité par Véronique Tison

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus