Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Apple visé par une enquête pour obsolescence programmée en France

, , , ,

Publié le , mis à jour le 09/01/2018 À 06H33

Le parquet de Paris a ouvert une enquête contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée" après que le groupe californien a reconnu avoir volontairement ralenti le fonctionnement d'anciens modèles de son produit vedette iPhone, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Apple visé par une enquête pour obsolescence programmée en France
Le parquet de Paris a ouvert une enquête contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée" après que le groupe californien a reconnu avoir volontairement ralenti le fonctionnement d'anciens modèles de son produit vedette iPhone.
© capture Apple

Le géant à la pomme ayant reconnu il y a peu de temps avoir volontairement ralenti le fonctionnement d'anciens modèles de son produit vedette iPhone, le parquet de Paris a ouvert une enquête contre Apple pour "tromperie et obsolescence programmée", a-t-on appris lundi 8 janvier de source judiciaire. De même source, on indique que cette enquête, ouverte vendredi, fait suite à la plainte déposée fin décembre par l'association de défense des consommateurs Halte à l'obsolescence programmée (HOP) contre Apple.

L'enquête a été confiée à la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes du ministère de l'Economie.

Visé par plusieurs procédures judiciaires aux Etats-Unis et par un flot de critiques d'utilisateurs s'estimant dupés, Apple a présenté ses excuses après avoir reconnu le 20 décembre que certaines mises à jour de son système d'exploitation avaient pour effet de ralentir le fonctionnement d'anciennes versions de son iPhone afin d'en préserver les batteries.

Fin décembre, on a appris que le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) avait ouvert une enquête préliminaire contre le fabricant japonais d'imprimantes Epson pour les mêmes motifs à la suite d'une autre plainte de HOP.

Pour Reuters, Yann Le Guernigou, édité par Véronique Tison

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle