Apple s'accapare 91% des bénéfices de l’industrie des smartphones

Champion de la rentabilité dans les mobiles, Apple truste 91% des bénéfices de toute l’industrie des smartphones au troisième trimestre 2016, selon Strategy Analytics. Le Californien est suivi par les chinois Huawei, Oppo et Vivo avec chacun environ 2% du pactole. Samsung reste à la traïne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Apple s'accapare 91% des bénéfices de l’industrie des smartphones

Apple n’est que le numéro deux mondial des mobiles derrière Samsung. Mais il reste de loin le champion de la rentabilité. Au troisième trimestre 2016, le groupe californien a dégagé avec ses iPhone un bénéfice d’exploitation monstre de 8,2 milliards de dollars, ce qui représente, selon Strategy Analytics, 91% du bénéfice d’exploitation de toute l’industrie des smartphones dans le monde (9 milliards de dollars).

Huawei, le constructeur Android le plus rentable

Alors que ses ventes d’iPhone ont reculé de 5% au troisième trimestre 2016 à 45,5 millions de pièces, Apple démontre une capacité impressionnante à maximiser les prix et minimiser le coût de production. Ses iPhone continuent à être une formidable machine à cash.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le chinois Huawei, troisième mondial des smartphones avec 9% des ventes au troisième trimestre, derrière Samsung (20,1%) et Apple (12,1%), s’impose comme le deuxième constructeur le plus rentable avec 2,2% des bénéfices d’exploitation du secteur et l’acteur le plus performant de l’écosystème Android. Il est suivi par ses compatriotes Oppo et Vivo, avec pour chacun environ 2% du pactole total.

Samsung victime du fiasco du Galaxy Note 7

D’habitude, c’est Samsung qui occupait la deuxième place sur le baromètre de la rentabilité dans les mobiles. Selon Strategy Analytics, il est tombé à la 9 e place au troisième trimestre 2016, devancé par plusieurs constructeurs chinois. Une dégringolade qui s’explique par la mésaventure de son dernier smartphone vedette, le Galaxy Note 7, retiré à la hâte du marché faute d’avoir trouvé une solution au problème d’incendie de sa batterie. Sur le troisième trimestre, le géant coréen de l’électronique affiche un bénéfice d’exploitation de seulement 85 millions de dollars dans sa division informatique et mobiles, en plongeon de 96% par rapport au troisième trimestre 2015. Le désastre du Galaxy Note représente une note de près 2 milliards de dollars. Et Samsung n’est pas au bout de sa peine puisqu’il voit l’impact négatif du Galaxy Note 7 se prolonger avec une ponction sur les bénéfices de 1,7 milliard de dollars au quatrième trimestre 2017 et de 850 millions de dollars au premier trimestre 2017.

Sortie de BlackBerry

Tous les constructeurs n’ont pas la chance d’être bénéficiaires. C’est le cas du chinois Lenovo, du coréen LG, du japonais Sony, du taïwanais HTC, du canadien BlackBerry ou encore de l’américain Microsoft. Tous perdent de l’argent. Mais si BlackBerry a été contraint de tirer sa révérence, les marques Lenovo, LG ou Sony semblent décidées à se maintenir coûte que coûte sur le marché. Elles font toutes des mobiles un axe stratégique qui conditionne leur développement dans d’autres activités grand public comme les PC, la télévision ou l’électroménager.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS