Apple promet une contribution de 350 milliards de dollars à l’économie américaine en cinq ans

Investissements, approvisionnements, soutien à son écosystème : Apple estime contribuer de 55 milliards de dollars en 2018 à l’économie américaine. Et le groupe compte accélérer sa contribution directe pour la porter à 350 milliards de dollars en 5 ans.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Apple promet une contribution de 350 milliards de dollars à l’économie américaine en cinq ans

Apple entend conforter son rôle économique aux Etats-Unis. Parallèlement au paiement de 38 milliards de dollars d’impôts sur ses bénéfices rapatriés de l’étranger, le groupe californien annonce un plan massif de développement au pays. Les intentions sont claires : satisfaire les injonctions du président Donald Trump et se présenter comme une entreprise américaine modèle.

Au programme figure un investissement de 30 milliards de dollars sur 5 ans, dont 10 milliards de dollars dans l’expansion de son infrastructure de datacenters. Apple, qui compte 84 000 personnes aux Etats-Unis, promet de créer 20 000 nouveaux emplois. Le groupe prévoit de renforcer ensuite ses liens auprès de ses 9 000 fournisseurs américains. Parmi eux figurent des grands noms des semiconducteurs comme Intel, Broadcom, Qualcomm, Analog Devices ou Texas Intruments. Enfin, il envisage de booster son soutien à son écosystème de production en portant son nouveau fonds d’investissement Advanced Manufacturing Fund, créé en 2017, de 1 milliard de dollars aujourd’hui à 5 milliards de dollars.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Apple revendique près de 2 millions d’emplois liés à son écosystème aux Etats-Unis. Le groupe estime contribuer directement de 55 milliards de dollars à l’économie américaine en 2018 et promet de porter cette contribution à 350 milliards de dollars en 5 ans. Des chiffres qui incluent les investissements et les achats, mais pas les impôts ni les taxes.

Apple ne peut pas aller au-delà de cet effort. Le groupe ne dispose d’aucune usine dans le monde. Il se contente de développer ses produits et repose pour leur fabrication exclusivement surs des sous-traitants électroniques comme Foxconn, Pegatron ou Flextronics.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS