Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Apple Pay n'est pas en position dominante, dit Margrethe Vestager

Publié le

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne estime que le service de paiement mobile Apple Pay d'Apple n'est pas en situation de position dominante, a déclaré lundi la commissaire à la Concurrence ajoutant que les autorités européennes pourraient réexaminer le dossier en cas de plaintes formelles.

Apple Pay n'est pas en position dominante, dit Margrethe Vestager
La Commission européenne estime que le service de paiement mobile Apple Pay d'Apple n'est pas en situation de position dominante, a déclaré lundi la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager. /Photo prise le 10 décembre 2018/REUTERS/François Lenoir
© Francois Lenoir

Dans une interview accordée à Reuters, Margrethe Vestager a également souligné que Google et Amazon resteraient sur l'écran radar de la Commission européenne jusqu'à la fin de son mandat, prévu fin 2019.

La filiale d'Alphabet s'est vu infliger au total 6,8 milliards d'euros d'amendes au cours des 18 derniers mois pour infraction aux règles communautaires.

Apple Pay, lancé en octobre 2014, est disponible dans 10 pays de l'Union européenne, dont la France, l'Italie, l'Espagne, la Suède et le Danemark. Ses détracteurs estiment que le groupe californien dispose d'un avantage indu sur les autres services de paiement par mobile grâce à la puce sans contact NFC intégrée dans l'iPhone qui est automatiquement associé à Apple Pay.

L'autorité danoise de la Concurrence, saisie par le Conseil danois de la consommation, enquête sur le sujet.

Margrethe Vestager, considérée comme particulièrement intransigeante vis-à-vis des entreprises qui enfreignent les règles de l'UE, a déclaré avoir procédé à un examen préliminaire au sujet d'Apple.

"A première vue, nous n'avons pas été en mesure de juger Apple dominant. Cela n'exclut pas un second examen à l'avenir. Mais lorsque nous avons examiné le dossier, il y a quelque temps, nous n'avons pas trouvé (...) les (preuves) nécessaires en vue une procédure ", a-t-elle déclaré.

"Evidemment, en cas de plaintes officielles, nous prendrions cela au sérieux, car l'ensemble du marché des paiements est un très important", a-t-elle ajouté.

Une porte-parole d'Apple n'a souhaité s'exprimer sur le sujet.

(Foo Yun Chee; Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle