Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Apple passe à 100% aux énergies renouvelables

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Le géant californien des mobiles Apple achève sa conversion à 100% aux énergies renouvelables dans ses bureaux, ses boutiques et ses datacenters. Et entraine 23 de ses fournisseurs et sous-traitants dans cette démarche saluée par Greenpeace.

Apple passe à 100% aux énergies renouvelables
Siège social d'Apple à Cupertino dont les toits sont couverts de panneaux photovoltaïques
© Apple

L’énergie consommée par Apple provient désormais à 100% de sources renouvelables. C’est ce qu’annonce le géant californien des mobiles. Ceci est vrai pour tous ses bureaux, ses boutiques, ses datacenters et ses sites en colocation dans les 43 pays où il est présent, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Chine et l’Inde.

15 projets d'énergie renouvelable en cours

Le groupe américain, qui ne dispose d’aucune usine et repose pour la fabrication de ses produits exclusivement sur des sous-traitants comme Foxconn, Pegatron, Quanta Computer ou Flextronics, dispose actuellement de 25 projets opérationnels d’énergies renouvelables d’une capacité de 626 MW, dont 286 MW issus de panneaux solaires photovoltaïques mis en service en 2017. Et il mène 15 projets qui devraient porter la capacité totale à 1,4 GW.

Le nouveau siège social à Cupertino, en Californie, est alimenté en énergie à 100% de sources renouvelables, dont  17 MW par des panneaux solaires photovoltaïques installés sur les toits et 4 MW par des piles à combustible au biogaz. En période de faible occupation, le réseau local d’énergie, piloté par un système intelligent, injecte l’excédent sur le réseau public d’électricité.

Réduction des émissions de CO2 de 54% depuis 2011

Tous les nouveaux datacenters de l’entreprise sont conçus pour tourner à 100% avec des énergies renouvelable, comme c’est le cas pour les deux centres de données actuellement en construction au Danemark ou celui prévu à Waukee, dans l’Iowa, aux Etats-Unis. Depuis 2011, Apple affirme avoir réduit de 54% ses émissions de gaz à effet de serre, évitant le rejet de 2,1 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

La firme à la pomme tente d’entrainer ses fournisseurs et sous-traitants dans cette démarche. Un programme qui vient d’obtenir le renfort de neuf d’entre eux portant le nombre d’adhérents à 23. Parmi les nouveaux venus, figurent Arkema, Finisar, Pegatron et Quanta Computer.

Pas de réparabilité des produits

Cet effort est salué par Greenpeace en attribuant à Apple la note « B » dans son rapport "Guide for greener electronics 2017", mieux que Samsung Electronics et Huawei, notés "C", ou encore Oppo, Vivo et Xiaomi, notés "F". Mais l’organisation écologiste pointe du doigt la stratégie de la firme américaine empêchant, par conception, la réparation de ses produits. Un défaut dénoncé comme une stratégie volontaire d’obsolescence programmée par plusieurs organisations écologistes, dont HOP ! et Les Amis de la Terre en France.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle