Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Apple, futur opérateur téléphonique ?

Publié le

L'américain pourrait vendre son iPhone sans passer par la case opérateur. Il aurait conçu une carte SIM avec Gemalto pour proposer ses abonnements.

Les entreprises citées

Fort du succès de ses iPhone et de ses iPad, Steve Jobs se permet toutes les arrogances. Dernière en date, Apple voudrait défier les opérateurs télécoms sur leur terrain en intégrant dans ses iPhone sa propre carte SIM, conçue avec Gemalto. C'est ce que l'employé d'un opérateur européen a confié au site web américain GigaOM. Or depuis les débuts du réseau mobile GSM et jusqu'à aujourd'hui, cette carte est le cordon ombilical entre opérateurs et propriétaires de mobiles. La mémoire de la carte SIM, en partie réinscriptible, stocke un identifiant codé et des informations correspondant à l'utilisateur, au téléphone et aux caractéristiques de l'abonnement chez l'opérateur où il s'est fourni. Comme le précise Pascal Urien, professeur en sécurité et en réseaux informatiques à Télécom Paristech, il n'y aura sans doute aucune spécificité technologique à cette carte SIM Apple. Si elle finit par arriver.

Toute l'innovation repose en réalité dans le basculement du modèle économique. Si un fabricant de mobiles comme Apple vend directement ses téléphones équipés d'une carte SIM, il devient de fait le premier maillon de la chaîne. En mettant sur la touche les opérateurs. C'est à Apple que le client s'adressera directement pour acheter son téléphone, choisir ou changer son abonnement et acheter des services et des applications. Car la carte pourra héberger des services aujourd'hui proposés par les opérateurs, comme le paiement mobile par exemple.

MENACE SUR LES OPÉRATEURS CLASSIQUES

Bien sûr, le fabricant de l'iPhone ne pourra pas couper tous les ponts. À l'instar d'un opérateur mobile virtuel, il devra louer l'infrastructure réseau mobile des opérateurs mobiles. Le jeu sera donc complexe. Mais la menace reste lourde sur les opérateurs qui tentent tant bien que mal de conserver le lien lucratif avec leurs clients. Et c'est bien par le sésame de la carte SIM que passent leurs revenus...

Questions : les opérateurs feront-ils front face à une telle menace ? Gemalto, qui fabrique déjà la plupart des cartes SIM des grands opérateurs, lâchera-t-il la proie pour l'ombre ? À l'heure où nous écrivons cet article, ni Apple ni Gemalto ni aucun des trois principaux opérateurs français (Orange, SFR, Bouygues Telecom) n'a souhaité nous répondre.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle