Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Apple devrait-il racheter TomTom pour corriger son application Maps ?

, , ,

Publié le

Analyse Selon un analyste néerlandais, Apple aurait intérêt à s'offrir TomTom, afin de donner une seconde chance à son application Maps, aujourd'hui un échec cuisant. Mais pour d'autres experts du secteur, ce rachat ne résoudrait pas le principal problème d'Apple : son manque d'expertise dans le traitement de données.

Apple devrait-il racheter TomTom pour corriger son application Maps ? © D.R.

Il y aurait 30% de chances d'Apple rachète prochainement TomTom en vue d'améliorer son application Maps. C'est en tout cas le pronostic avancé par Hans Slob, analyste de Rabobank International, un des principaux instituts financiers des Pays-Bas, patrie de TomTom.

Apple et TomTom sont déjà en étroite collaboration. La firme à la pomme exploite en effet les données cartographiques de TomTom pour son application Maps. Les deux sociétés ont pour cela signé un accord de licence en juin dernier. Mais pour Hans Slob, cette collaboration pourrait déboucher sur un rachat pur et simple. "TomTom a besoin de liquidités d'Apple, et Apple a besoin du savoir-faire de TomTom", résume l'analyste.  Il estime que la firme à la pomme pourrait faire une proposition à 10 dollars par action TomTom, qui est aujourd'hui cotée aux environ de 5 dollars.

La société néerlandaise n'est pas au mieux de sa forme. Entre 2010 et 2011, son bénéfice net a chuté de 36% et pour son troisième trimestre 2012, elle enregistre encore un recul de 19% de ses revenus à 274 millions d'euros.

De son côté Apple doit réagir face au grand ratage de son application Maps. Intégré en septembre dernier dans iOS, à la place de Google Maps, le logiciel d'Apple a suscité une avalanche de réactions négatives. Manifestement non finalisé, il était capable d'afficher un restaurant au milieu d'un carrefour ou encore d'écraser la tour Eiffel.

Le directeur général d'Apple, Tim Cook, a dû présenter ses excuses aux utilisateurs fin septembre. La firme à la pomme s'est ensuite résolue à reproposer Google Maps sur son App Store. L'application de Google a depuis été téléchargée plus de 10 millions de fois en moins de 48 heures.

La faiblesse d'Apple n'est pas liée aux données géographiques

Le pronostic de Hans Slob est loin de faire l'unanimité. "Cela me paraît peu probable", estime Ludovic Privat, rédacteur en chef de GPS Business News, lettre professionnelle hebdomadaire dédiée à l'industrie du GPS. "Il faudrait tout d'abord que les quatre fondateurs et principaux actionnaires de TomTom souhaitent vendre, ce dont je ne suis pas persuadé. TomTom est dans une phase de transition, en passant d'un modèle B2C vers du B2B, c'est-à-dire la vente de systèmes de navigations à l'industrie de l'automobile plutôt qu'au grand public. Mais sa situation n'est pas si mauvaise."

Autre élément en défaveur d'un rachat : "Le principal problème de Maps ne provient pas des données géographiques mais de leur agrégation avec d'autres sources très hétérogènes, concernant par exemple les points d'intérêts ou les bâtiments."

Un point de vue partagé par le cabinet Polyconseil, spécialisé en technologies de l'information et en transports intelligents. "Ce qui manque à Apple, et que possède Google, c'est l'expertise dans le domaine du traitement de données. Google l'a acquise grâce à son activité historique de moteur de recherche. Google Maps peut ainsi croiser de nombreuses bases d'informations, au-delà de la cartographie", explique un responsable. Pour Polyconseil, ce n'est donc pas en rachetant TomTom qu'Apple résoudra les lacunes de Maps.

Christophe Guillemin

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle