Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Que prépare Apple dans sa mystérieuse usine secrète en Californie ?

, , ,

Publié le , mis à jour le 19/03/2018 À 10H59

Un des nombreux projets secrets d'Apple a fait surface ces dernières heures :  la firme à la pomme travaille à la conception de ses propres écrans à la norme MicroLED et a réalisé des tests sur un petit échantillon dans une usine en Californie, rapporte Bloomberg.

Que prépare Apple dans sa mystérieuse usine secrète en Californie ?
Apple travaille à la conception de ses propres écrans à la norme MicroLED et a réalisé des tests sur un petit échantillon dans une usine secrète en Californie, rapporte Bloomberg. Photo prise le 22 février 2018/REUTERS/Heinz-Peter Bader
© Heinz-Peter Bader

Apple disposerait d'une unité de R&D et de production secrète à Santa Clara, en Californie, révèle l'agence Bloomberg. Ce site serait dédié au développement d'écrans à la norme MicroLED. Le projet, objet d'importants investissements, est baptisé T159 et il est supervisé par Lynn Youngs, responsable de la technologie des écrans de l'iPhone et de l'Apple Watch, ajoute l'agence, citant des sources proches du dossier. Le groupe californien veut dans un premier temps utiliser les écrans MicroLED pour équiper ses objets connectés, comme ses montres, précise un article de Bloomberg.

Apple s'est abstenu de tout commentaire.

Un coup dur pour Samsung, Sharp, LG...

Les écrans MicroLED sont plus fins, plus lumineux et plus économes en énergie que les écrans Oled (diodes électroluminescentes organiques) actuels. Il est peu probable que l'iPhone soit équipé d'écrans MicroLED avant au moins trois à cinq ans, cette technologie étant plus difficile à produire que les écrans actuels, indique Bloomberg.

Apple conçoit déjà ses propres processeurs pour ses appareils mobiles et une incursion du groupe américain dans les écrans pourrait constituer à long terme un coup dur pour des fabricants d'écrans comme Samsung Electronics, Japan Display, Sharp et LG Display.

L'an dernier, Dialog Semiconductor a reconnu qu'Apple, son principal client, pouvait concevoir ses propres puces d'économie d'énergie. A la Bourse de Tokyo, l'action Sharp a fini ce 19 mars en recul de 1,7% et Japan Display en baisse de 2,42%. LG Display pour sa part a terminé en repli de 1,60%.

La décision d'Apple pourrait également affecter des fournisseurs comme Synaptics, qui fabrique des puces destinées à la gestion des écrans tactiles, selon Bloomberg.

Avec Reuters (Lawrence Delevingne à New York, Stephen Nellis à San Francisco et Abinaya Vijayaraghavan à Bengaluru; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle