Apple conçoit ses propres puces de gestion de l'énergie au détriment de Dialog Semiconductor

Apple est en train de concevoir ses propres puces de gestion de l'énergie destinées à être intégrées à l'iPhone dès 2018, rapporte jeudi le Nikkei, ce qui a entraîné une chute de l'action du spécialiste des semiconducteurs Dialog Semiconductor.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Apple conçoit ses propres puces de gestion de l'énergie au détriment de Dialog Semiconductor
Apple est en train de concevoir ses propres puces de gestion de l'énergie destinées à être intégrées à l'iPhone dès 2018, rapporte jeudi le Nikkei.

Apple est en train de concevoir ses propres puces de gestion de l'énergie, rapporte le Nikkei jeudi 30 novembre. Si l'information est confirmée, cette initiative permettra à Apple de réduire sa dépendance vis-à-vis du fabricant de puces anglo-allemand Dialo Semiconductor, qui cherche lui-même à se diversifier et à moins dépendre du marché des smartphones.

A la Bourse de Francfort, le titre Dialog a fini en repli de 17,9% à 30,46 euros, deuxième plus forte baisse de l'indice paneuropéen Stoxx 600.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Apple a rompu plusieurs contrats avec de petits fournisseurs

En avril, Imagination Tech, un autre fournisseur du groupe à la pomme, avait subi le même sort. Son action avait perdu en une seule séance 70% de sa valeur à la Bourse de Londres en réaction au fait qu'Apple n'utiliserait plus à l'avenir les produits de la société britannique. Depuis Imagination Tech a été vendu.

Au cours des 10 dernières années, Apple a rompu ses contrats avec plusieurs petits fournisseurs de puces, contraints par la suite de fusionner avec de plus grosses entités pour pouvoir survivre.

Réagissant à l'article du quotidien financier japonais, qui cite des sources professionnelles, un porte-parole de Dialog a déclaré que la situation de la société n'avait pas changé. "Le niveau de visibilité du cycle de conception de nos principaux clients reste inchangé et les relations commerciales sont conformes au cours normal des affaires", a-t-il dit.

Des puces de gestion de l'énergie Apple en 2018 ou 2019

Apple n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

"Suivant les propres projections d'Apple, il devrait remplacer la moitié environ des puces de gestion de l'énergie destinées aux iPhone par ses propres puces dès l'an prochain", a déclaré une source citée par le Nikkei. Une deuxième source, toujours citée par le Nikkei, a confirmé qu'Apple développait des puces de gestion de l'énergie pour les iPhone mais que leur intégration pourrait être repoussée à 2019.

Les puces conçues par Apple seraient fabriquées uniquement par Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC), selon des sources industrielles citées par le quotidien japonais. Le premier sous-traitant mondial des semiconducteurs est depuis 2016 l'unique fournisseur d'Apple pour les processeurs centraux des iPhone. Le groupe taïwanais fabrique également les puces de gestion de l'alimentation de Dialog. Ces puces contrôlent les fonctions de consommation d'énergie, de gestion de la batterie et de recharge des mobiles.

Selon des analystes, Dialog réalise plus de la moitié de son chiffre d'affaires avec Apple.

Pour Reuters, Douglas Busvine, Wilfrid Exbrayat et Claude Chendjou pour le service français

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS