Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Apple anéantit les ambitions de croissance du dragon autrichien des capteurs AMS

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Le spécialiste autrichien des capteurs à semi-conducteurs AMS termine 2018 avec une croissance de 34%, loin de son objectif de doublement du chiffre d'affaires prévu au départ. Et il entrevoit un décrochage sévère au premier trimestre 2019. En cause : sa dépendance vis-à-vis du client Apple.

Apple anéantit les ambitions de croissance du dragon autrichien des capteurs AMS
Détecteur pour caméra 3D, un des chevaux de bataille d'AMS
© AMS

Les nuages planent au-dessus d’Austria Mikro Systeme (AMS). Le fabricant autrichien de capteurs à semi-conducteurs, qui a connu un développement fulgurant ces dernières années, se prépare à des temps difficiles. Il a clôturé 2018 avec un chiffre d’affaires en bond de 34,1% à un peu plus de 1 624 millions de dollars. Certes, le résultat peut paraitre enviable dans le contexte actuel de ralentissement macro-économique et d’atterrissage du marché des semi-conducteurs. Il est supérieur aux attentes de Seth Sherwood, analyste financier chez Moriningstar. Mais il reste loin, très loin de l’objectif initial.

Comme en 2017, AMS espérait doubler son chiffre d’affaires en 2018 pour atteindre 2,5 milliards de dollars. De quoi dépasser les européens Bosch, Osram Opto Semiconductors et Dialog, et devenir le numéro quatre européen des puces électroniques derrière le franco-italien STMicroelectronics, le néerlandais NXP et l’allemand Infineon Technologies. Non seulement il rate son objectif de revenu, il voit aussi son bénéfice d’exploitation fondre de 86,7 millions de dollars en 2017 à 14,7 millions de dollars en 2018. Au quatrième trimestre 2018, la marge brute tombe à 28,2% alors qu'elle frôlait les 40% un an auparavant. Des contre-performances sanctionnées en Bourse par une baisse du cours de l’action de 13% après la publication des résultats le 5 février 2019.

Chute des commandes d'Apple

Mais le plus dur est peut-être à venir. AMS entrevoit un premier trimestre 2019 difficile avec un décrochage du chiffre d’affaires de 14 à 23% par rapport au premier trimestre 2017. La direction attribue le retournement à la baisse des commandes d’un client majeur dans les mobiles. Le client en question est Apple. AMS lui fournit des capteurs de luminosité, des composants optiques et des prestations d’assemblage du module de caméra 3D équipant la dernière génération d’iPhone. Or au quatrième trimestre 2018, les ventes d’iPhone ont plongé de 7,3% selon le cabinet Canalys à 17% selon IHS Markit. Et les prévisions restent moroses avec une chute pouvant atteindre 20% au premier trimestre 2019 par rapport au trimestre précédent.

"AMS est très exposé à Apple ", confie à L’Usine Nouvelle Tony Stoss, analyste financier chez Craig-Hallum. Il en tire près de la moitié de son chiffre d’affaires. Une dépendance qui le met dans une situation d’extrême vulnérabilité. Apple a été jusqu’ici son formidable moteur de développement. Mais avec la baisse de ses livraisons d’iPhone et la perspective de se faire détrôner par Huawei Technologies dans les smartphones en 2019, le client californien est en train de l’entrainer dans sa chute. " Les commentaires de la direction sur l’extension croissante d’AMS sur le marché des smartphones sous Android sont perçus de manière positive, aidant la société à se libérer de sa dépendance vis-à-vis d’Apple, mais les gains prennent plus de temps à se matérialiser que prévu", estime Seth Sherwood.

Gain de marché auprès de quatre constructeurs de smartphones

Pour amortir le choc, AMS ne peut pas compter sur l’automobile, l’industrie et le médical, des marchés réputés plus stables et plus rémunérateurs que celui du grand public qui pèse 76% dans son chiffre d’affaires en 2018. Certes, il se targue d’avoir emporté des contrats de composants de caméras 3D auprès de quatre constructeurs asiatiques de smartphones, dont Xiaomi. Deux contrats sont déjà entrés en phase de livraison. Les deux autres devraient suivre au courant de 2019. " Ces perspectives, combinées au lancement cette année de nouveaux produits comme les capteurs combinés de proximité et de luminosité ambiante pour les terminaux à écran Oled, son encourageantes ", se félicite l'analyste financier de Morningstar. Mais ces nouveaux marchés et produits suffiront-ils à compenser la perte de chiffre d’affaires venant d’Apple ? C’est là toute la question.

 

Les chiffres clés d’AMS en 2018

  • Effectif : 10 000 personnes, dont plus 1 200 ingénieurs
  • 21 centres de R&D répartis dans 13 pays
  • 2 usines de fabrications de puces, une de 200 mm à Graz (Autriche), l’autre de 150 mm à Singapour
  • 1 usine de test et de packaging aux Philippines
  • Plus de 8000 clients, dont Apple, Samsung et Xiaomi
  • Chiffre d’affaires en 2018 : 1627, 4 millions de dollars (+34,1%)
  • Bénéfice d’exploitation : 14,7 millions de dollars (86,6 millions d’euros en 2017)
  • Bénéfice net : 12,1 millions de dollars (145,5 millions de dollars en 2017)

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle