Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Apple achète près de deux fois plus de puces électroniques que Samsung

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Pour la cinquième année consécutive, Apple s’impose comme le plus gros acheteur de semiconducteurs au monde en 2017. Selon le cabinet IHS Markit, ses achats de puces électroniques sont supérieurs de près de deux fois à ceux de Samsung Electronics et de plus de trois fois à ceux de Lenovo.

Apple achète près de deux fois plus de puces électroniques que Samsung © SIA

Apple n’est pas seulement la plus grosse entreprise d’électronique au monde avec un chiffre d’affaires de 239,2 milliards de dollars en 2017, en bond de 17%, selon les calculs de L’Usine Nouvelle. Pour la cinquième année consécutive, il s’impose aussi comme le plus gros acheteur de puces électroniques. Selon le cabinet IHS Markit, ses achats de semiconducteurs ont augmenté de 22% en 2017 pour culminer à 47,3 milliards de dollars. C’est près de deux fois les achats de puces électroniques de Samsung Electronics (24,2 milliards de dollars) et plus de trois fois ceux de Lenovo (15 milliards de dollars) ou Huawei Technologies (14,2 milliards de dollars).

Les consommations captives exclues

Samsung Electronics reste toutefois le plus gros consommateur de semiconducteurs au monde, devant Apple, numéro deux dans ce domaine. Mais le géant coréen de l’électronique assouvit une partie de ses besoins en interne puisqu’il fabrique des puces mémoires, des processeurs d’application, des modems cellulaires, des capteurs d’image Cmos, des LED et bien d’autres composants. Apple en fait de même dans une moindre échelle en développant ses propres processeurs d’application au cœur de ses iPhones, iPad, Apple Watch et Apple TV. Mais il le fait sur un modèle "fabless" en confiant la fabrication de ses puces maisons à des fondeurs comme Samsung Foundry ou TSMC.

Huawei en passe de détrôner Lenovo

IHS Markit exclut de ses chiffres ces consommations captives, non disponibles aux fournisseurs de semiconducteurs. Le cabinet estime les dépenses accessibles sur le marché libre à près de 292 milliards de dollars en 2017, en progression de 17% due principalement à l’envolée des prix des mémoires Dram et flash NAND. Le Top 10 des acheteurs, qui comprend également Dell Technologies, LG Electronics, Cisco Systems, HP Inc, Sony et Panasonic, représente des achats de 145 milliards de dollars, près de la moitié du total des puces négociées. Quatrième en 2017, Huawei Technologies bénéficie de sa dynamique dans les mobiles et les équipements de datacenters qui devrait l’amener à détrôner son compatriote Lenovo en recul, lui, dans les PC et les smartphones.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle