Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Apple à l’assaut du duopole d’Amazon et Google dans les enceintes connectées

Ridha Loukil , ,

Publié le

Après plusieurs mois de retard, Apple commercialise aujourd’hui son enceinte connectée HomePod. Un lancement de nature à bousculer Amazon et Google qui exercent un véritable duopole sur ce marché en plein développement.

Apple à l’assaut du duopole d’Amazon et Google dans les enceintes connectées
HomePod, l'enceinte connectée d'Apple
© Apple

Après plusieurs mois de retard sur le planning initial, Apple commercialise, ce 9 février 2018, son enceinte connectée HomePod aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Australie au prix de 349 dollars. La commercialisation en France est prévue au printemps.

Etats-Unis, plus gros débouché

La firme à la pomme arrive sur un marché en plein développement défriché par deux géants de l’Internet : Amazon et Google. Selon le cabinet d’études de marché Canalys, les ventes mondiales ont bondi d’environ 6 millions d’unités en 2016 à 33 millions en 2017, et devraient monter à plus de 56 millions en 2018, dont 38,4 millions aux Etats-Unis qui offrent le plus gros débouché à ces produits.

Pionniers, Amazon et Google dominent toujours le marché avec des parts respectives de 65% et 29%, selon Canalys, et ce malgré l’entrée de constructeurs d’électronique grand public tels que Sonos, Sony, Panasonic, LG, JBL ou Harman Kardon. Sans parler de Tencent, Alibaba ou Xiaomi en Chine. Mais l’arrivée d’Apple est de nature à bousculer le marché. Elle constitue en soi un grand évènement qui va attirer davantage l’attention du grand public vers cette famille de produits, estime le cabinet TrendForce.

Apple confronté à 3 challenges

Pour se frayer une place sur le marché, la firme à la pomme mise sur la qualité audio de son enceinte, la puissance de sa marque et les synergies avec son écosystème. Selon les prévisions de Trendforce, la HomePod devrait capter près de 9% du marché en volume en 2018, principalement aux dépens d’Amazon, dont la part tomberait à moins de 51%, contre un peu plus de 69% en 2017.

Qu’il s’agisse des smartphones ou des montres connectés, Apple a toujours préféré jouer le rôle de suiveur. Ce qui ne l’a pas empêché de devenir ensuite la référence sur le marché. Ses résultats avec son Apple Watch en est le dernier témoin. Mais TrendForce entrevoit trois challenges pour la HomePod. Selon le cabinet, la valeur ajoutée d’une enceinte connectée réside dans ses fonctions d’assistance à la maison. Des fonctions qui feraient défaut dans le produit d’Apple davantage orienté vers la musique et les loisirs. Ensuite, l’écosystème de la firme à pomme pose des barrières élevées à l’entrée qui risquent de décourager les développeurs d’applications. Enfin, il y a un problème de recouvrement de fonctions avec l’iPhone. Autant d’obstacles qui risquent de freiner l’adoption de la HomePod.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus