Antonio Tajani, VRP des PME européennes en Asie du sud-est 

Le commissaire européen à l’industrie, Antonio Tajani, conduit cette semaine une délégation d’entreprises en Asie du sud Est. Objectif : augmenter le nombre de PME européennes présentes à l’export.

Partager
Antonio Tajani, VRP des PME européennes en Asie du sud-est 

C’est un chiffre peu glorieux. 13 % des PME européennes seulement exportent en dehors des frontières de l’Union européenne. "Un désastre", commente Antonio Tajani, le commissaire européen à l’industrie. Pour y remédier, le commissaire conduit pendant cinq jours une délégation d’entreprises à travers l’Asie du sud-est. Première étape : le Vietnam et ses 5 % de croissance annuelle. Une quarantaine d’hommes d’affaires, dont 35 % de PME seulement, participent à des "speed-dating" avec des partenaires potentiels vietnamiens. La délégation doit ensuite se rendre en Birmanie, pour un forum d’affaires réunissant une centaine d’entreprises européennes, puis en Thaïlande. Objectif : inciter les entreprises européennes à explorer de nouveaux marchés, en particulier ceux en forte croissance.

Pour Bruxelles, jouer les VRP des sociétés européennes est relativement nouveau. Lancées en 2011, dix "missions pour la croissance", leur nom officiel dans le jargon bruxellois, ont déjà été menées en Chine, au Brésil, au Mexique ou en Tunisie. "Le danger qui guette l’Europe, c’est la délocalisation. Nous avons besoin d’internationaliser davantage nos entreprises pour y faire face", argumente le commissaire européen. Pour Bruxelles, il s’agit "aussi de passer le message que la commission est près des entreprises", note un fonctionnaire de la DG entreprise.

Des délégations plus sectorielles

Au total 425 entreprises ont participé. Les françaises ne sont pas les plus assidues. Au Vietnam, seul Pernod Ricard a fait le déplacement. Au total, Italiens et Espagnols ont constitués le gros du bataillon (37 % des entreprises), devant les Allemands et les Anglais. Et ce sont surtout des grands groupes qui participent aux missions, alors que les PME ne représentent que 30 % des participants. Inutile ? En Chine, cinq contrats ont été signés lors de la visite européenne cet été. "Sans cela, je n’aurais eu aucune chance de rencontrer aussi facilement le Premier ministre", s’enthousiasme un entrepreneur polonais, qui a déniché l’existence de la mission par hasard sur internet.

L’Europe entend aussi miser sur le lancement de délégations plus sectorielles d’entreprises dans les pays déjà visités et renforcer le réseau entre les ambassadeurs et les chambres de commerce des 27 Etats-membres. "Cette visite est importante l’Europe n’a pas de visibilité politique au Vietnam. Or elle pèse 23 milliards d’euros d’investissement dans le pays et peut se faire entendre", regrette aussi Nicolas Audier, un avocat basé à Ho Chi Minh ville, qui a participé avec la chambre de commerce européenne à un livre blanc sur les difficultés pour les entreprises étrangères au Vietnam. Le commissaire européen doit signer au Vietnam une lettre d’intention avec le gouvernement pour améliorer le cadre des affaires pour les PME, en échangeant les bonnes pratiques ou en créant un "monsieur PME". Une façon plus classique pour l’Europe d’aider les PME à l’export.

Solène Davesne

0 Commentaire

Antonio Tajani, VRP des PME européennes en Asie du sud-est 

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS