Antoine Rufenacht met son équipe en Seine

Le commissaire général pour le développement de la vallée de la Seine prend ses marques. Il a présenté son équipe et son calendrier. Il attend désormais les industriels…

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Antoine Rufenacht met son équipe en Seine

L'équipe d'Antoine Ruffenacht est presqu'en ordre de marche pour réfléchir au développement de la Vallée de la Seine, deux cents kilomètres entre le Havre et Paris. L'organigramme comporte encore un trou, celui du secrétaire général adjoint chargé de l'Aménagement du territoire. Il devrait être officialisé très prochainement.

L'ancien maire du Havre a été nommé commissaire général pour le développement de la Vallée de la Seine par un décret signé le 21 mai dernier par le Président de la République, Nicolas Sarkozy. A ses côtés, siègent dès à présent, l'ancien préfet Bernard Fragneau en tant que secrétaire général.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A ses côtés également, deux secrétaires généraux adjoints : la conseillère régionale de Haute-Normandie et adjointe à la mairie de Rouen, Laurence Tison-Vuillaume pour l'économie et l'innovation et Martin de Wissocq en provenance du ministère de l'Ecologie et du Développement durable pour le transport et le développement des infrastructures et des ports.

Un volet de réindustrialisation

Un premier rapport sera remis le 30 septembre avec des propositions concrètes, suivi d'un second pour le 15 décembre, sorte de point d'étape avant la remise du rapport final au premier ministre avant le 1er mars 2012. Antoine Ruffenacht a confié que le rôle de ce commissariat n'était pas d‘intervenir dans le débat sur les différents tracés du futur TGV Paris-Normandie. Mais il a réaffirmé la nécessité de relier la capitale au Havre en 1 heure 15.

Un temps proche de la solution qu'il avait proposé quand il était président de la région Haute-Normandie (1992-1998). Mais, à l'époque, il était prévu que cette liaison s'arrête à la Défense. Il attend "une décision de Réseau Ferré de France et de l'Etat pour le printemps prochain".

Pour Bernard Fragneau, le projet de la Vallée de la Seine "est une opération d'intérêt national, comme celle que l'on est en train de mettre en place pour le plateau de Saclay". Il faut regarder les pistes de développement, mais aussi de financement.

Bien entendu, le nome de la Caisse des Dépôts revient sur toutes les lèvres. Mais Antoine Ruffenacht n'oublie pas les industriels déjà présents ou à venir. "Il faut convaincre, Renault, Total, les industries aéronautiques et agro-alimentaires de venir investir, car c'est un territoire d'avenir", assure-t-il. Un volet d'aide à la réindustrialisation est évoqué. Mais aujourd'hui, il faut d'abord convaincre tous les normands de naviguer dans le même sens.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS